Syrie: l’armée israélienne soigne des insurgés de l’”ASL”

17 Feb

Syrie: l’armée israélienne soigne des insurgés de l’”ASL”

L’armée sioniste a secouru samedi sept membres de la soi-disant Armée syrienne libre (ASL) blessés dans des affrontements avec l’armée syrienne sur le plateau du Golan et les a transportés dans un hôpital au cœur de territoires palestiniensoccupés par «Israël», ont indiqué des sources médiatiques israéliennes.

L’hôpital de «Ziv», à Safed en Galilée, a annoncé avoir pris en charge sept blessés Syriens, qui ont tous dû subir une opération et restaient hospitalisés samedi soir. L’un des blessés est dans un état critique, a précisé la porte-parole de l’établissement, citée par le quotidien Haaretz.

Une porte-parole de l’armée de l’occupation avait auparavant indiqué au même quotidien que «des soldats israéliens avaient prodigué les premiers soins puis conduit à un hôpital israélien cinq Syriens blessés près de la barrière de sécurité sur le Golan». L’armée israélienne a ensuite annoncé que les blessés étaient sept.

Une source proche des insurgés a affirmé que des membres de l’«ASL» ont attaqué samedi un barrage de l’armée syrienne à Khan Arnabeh, situé dans la «zone de cessez-le-feu» sur le plateau du Golan.

Crainte d’un possible afflux de réfugiés syriens

Selon un responsable militaire anonyme cité par la radio sioniste, «Israël» fournit une aide humanitaire aux rebelles de l’opposition syrienne armée à travers de «zones spéciales» mises en place près de la «barrière de sécurité» sous les auspices de l’ONU, tout en gardant la frontière fermée.

Après cet incident, l’entité sioniste a exprimé sa crainte d’un possible afflux de réfugiés venant de la Syrie.

«L’intervention de samedi était un incident isolé qui s’expliquait par des raisons humanitaires, dans la mesure où des blessés avaient atteint la frontière», a déclaré à la télévision sioniste Moshe Yaalon, vice-Premier ministre israélien.

«Israël redoute un possible afflux de réfugiés venant de la Syrie», a-t-il dit.

Dans ce contexte, le quotidien israélien Maariv a révélé que «dès le début du conflit en Syrie, l’establishment sécuritaire israélien a préparé un plan pour prévenir le scénario d’une possible demande des réfugiés syriens, armés ou civils, de traverser la frontière», séparant le Golan des territoires palestiniens occupés par «Israël».

Rappelons qu’«Israël» occupe depuis 1967 quelque 1.200 km2 du plateau du Golan syrien.

Source: Divers, édité par: moqawama.org

Annunci
%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: