Royaume-Uni: Des étudiants expulsent le vice-ambassadeur d’”Israël” de leur université

23 Feb

Royaume-Uni: Des étudiants expulsent le vice-ambassadeur d’”Israël” de leur université

Le Vice-ambassadeur sioniste en Grande-Bretagne, Alon Roth-Snir, a été forcé de quitter un campus universitaire britannique mercredi après que des manifestants pro-palestiniens aient provoqué l’annulation d’une conférence sur le Moyen-Orient.

Roth-Snir prononcait une allocution à l’Université d’Essex quand 40 étudiants pro-palestiniens ont perturbé la réunion. Les responsables universitaires ont ensuite divisé les élèves en deux groupes, l’un pour et l’autre contre la présence de M. Roth-Snir, et ont permis de poursuivre la conférence dans une petite salle latérale. Ensuite, les responsables de la sécurité ont décidé qu’il serait mieux que M. Roth-Snir soit évacué, de peur sur sa sécurité.

Nathan Bolton, le président du syndicat des étudiants et un défendant ardent de la cause palestinienne, avait protesté contre la visite du vice-ambassadeur avant l’arrivée de ce dernier. Il a créé une page Facebook appelant les étudiants à apporter “des pots, des casseroles, des sifflets et des sirènes” pour faire du bruit, et afficher leur mécontentement à l’égard de cette visite. Peu après l’événement, Bolton a publié sur la page “Victoire-Palestine libre”.
“Bien que l’université n’ait pas cru qu’il y ait eu de réelle menace contre M. Roth-Snir, la décision de l’évacuer du campus avait été prise”, a rapporté la porte-parole de l’université au Jewish Chronicle. La porte-parole a ajouté que l’université devrait envisager de prendre des mesures disciplinaires contre tous les étudiants qui avaient “enfreint les règles universitaires” sur le droit de manifester pacifiquement.

Notons que la prise de conscience des jeunes universitaires sur la vérité du terrorisme pratiqué par l’entité sioniste n’a pas plu pas aux sionistes vivant au Royaume Uni.

Rabbi Yitzchak Schochet, un rabbin et écrivain résident au Royaume-Uni, a publié sur Tweeter que l’Université d’Essex, “devrait avoir honte pour le déplorable traitement du Vice-ambassadeur d’Israël d’aujourd’hui”. L’entité sioniste qui pratique une politique de black-out médiatique total, allant à l’encontre du droit à la libre expression, a déclaré par la voix du porte-parole de son Ambassade: “Ces étudiants se moquent des fondements mêmes de la liberté d’expression, pilier du monde académique. Leurs actions humilient l’Essex et le monde universitaire britannique, et dégradent une longue tradition d’échanges universitaires positive”. “Un tel comportement doit être fermement condamné par tous ceux qui chérissent les valeurs démocratiques”, a ajouté le porte-parole. Une petite recherche serait plus que suffisante pour s’informer sur la nature “trop démocratique” d’une entité, qui s’est servie des génocides, des carnages, de la colonisation, de la persécution et du terrorisme pour voir le jour et pour survivre.

Source : agences, édité par moqawama.org

Annunci
%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: