Al-Zobi: la Turquie est un complice dans l’effusion du sang syrien

25 Feb

Al-Zobi: la Turquie est un complice dans l’effusion du sang syrien

Les forces de l’armée syrienne loyaliste ont mené une opération dans le quartier de Boustan al-Bacha à Alep, qui a causé la mort du chef du Front al-Nosra dans la région, Abou al-Bahri, quatre officiers turcs et huit rebelles combattant dans les rangs des groupes armés contre le régime. Le chef des brigades Liwa al-Tawhid, Abdel Qader Saleh, a également été blessé dans cette opération.

Dans la capitale Damas qui panse toujours ses plaies après l’attentat meurtrier qui a coûté la vie à 90 civils jeudi, des affrontements ont eu lieu entre des comités populaires palestiniens et des groupes armés. Dans la région Sayyeda Zeinab, les accrochages ont poursuivi, causant des morts et des blessés dans les rangs des groupes armés.

Dans la banlieue de Homs, des unités de l’armée loyaliste ont visé des rassemblements des groupes armés du Front al-Nosra de l’ASL. Environ 300 combattants armés ont été blessés ou tués dans ces affrontements.

Al-Zobi: la Turquie est complice dans l’effusion du sang syrien

Le ministre de l’Information syrien Omrane al-Zobi a réitéré la disposition du gouvernement syrien à entamer un dialogue avec toutes les factions de l’opposition syrienne, à condition qu’elles déposent leurs armes.

Le dialogue est la seule issue à la crise qui frappe le pays, a-t-il insisté, appelant les pays qui prétendent se soucier pour la sécurité du peuple syrien à arrêter l’acheminement des combattants et des armes en Syrie. Il a affirmé que la Turquie est complice dans l’effusion du sang syrien, et que le seul décideur du sort du peuple syrien est ce peuple même.

M. al-Zobi a catégoriquement démenti les allégations selon lesquelles des membres des forces des Gardiens de la révolution iranienne seraient présents en Syrie, et réaffirmé le soutien indéniable de l’Iran à la Syrie, peuple et gouvernement. Il a également démenti le fait que des combattants du Hezbollah soient présents sur le terrain, affirmant que l’armée arabe syrienne n’a pas besoin d’effectifs.

Traduit par moqawama.org

%d blogger cliccano Mi Piace per questo: