Nouveau crime israélien: mort d’un détenu palestinien après interrogatoire!

25 Feb

Nouveau crime israélien: mort d’un détenu palestinien après interrogatoire!

Un jeune prisonnier palestinien détenu dans les geôles sionistes est décédé samedi d’une manière inconnue. Le ministre palestinien des Prisonniers accuse les autorités israéliennes d’être directement responsables de ce décès.

Ce détenu ne faisait pas partie des quatre Palestiniens en grève de la faim de longue durée, dont le mouvement a déclenché d’importantes manifestations de solidarité ces derniers jours, mais son décès risque d’envenimer une situation déjà tendue.
Après l’annonce de sa mort, des heurts ont éclaté samedi soir entre Palestiniens et forces israéliennes à al-Khalil, dans le sud de la Cisjordanie, selon des témoins et des sources de sécurité.

Arafat Jaradat, âgé de 30 ans et père de deux enfants, avait été arrêté en début de semaine après des incidents près de la colonie de “Kiryat Arba”, près de la ville d’al-Khalil.
Le communiqué prétend qu’il a été victime d’un malaise samedi après le déjeuner dans la prison de “Megiddo”. Il souffrait de maux de dos et avait été précédemment blessé à la jambe gauche par des balles en caoutchouc et à l’estomac par une grenade lacrymogène. Une version contestée par le ministre palestinien des Prisonniers, Issa Qaraqaë, qui a accusé “Israël” du meurtre du détenu.

Le jeune Arafat Jaradat détenu par “Israël” depuis plusieurs jours a été tué au cours de son interrogatoire. Nous exigeons la création d’une commission internationale pour enquêter sur les circonstances de sa mort, qui est très probablement due à la torture, a déclaré à l’AFP M. Qaraqaë.

Les membres de la famille ont déclaré à Ma’an que Arafat Jaradat était en bonne santé avant son arrestation et qu’il ne souffrait pas de maladies ou de quelconques problèmes de santé.

“Arafat a été emmené directement dans une prison, loin de son quartier d’habitation. Il a été emmené à la prison d’al-Jalama, au nord, au lieu d’être emmené comme d’habitude dans les centres pour interrogatoires proches de son lieu de résidence. Il a été détenu là-bas pendant quatre jours avant d’être transféré à la prison Megido”, a dit son oncle Moussa Jaradat.

L’épouse d’Arafat, Dalal, a déclaré à Ma’an que l’officier du renseignement israélien avait ramené son mari un moment à son domicile, juste après son arrestation, et qu’il lui avait dit de dire adieu à ses enfants.

“Pour cette raison, j’étais très inquiète. Mon mari a été arrêté plusieurs fois auparavant, mais cette fois, l’agent israélien du renseignement a parlé d’une façon étrange”, dit-elle.

Parallèlement, sept prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes se sont joints au mouvement de grève de la faim des quatre autres détenus, a annoncé samedi le Club des prisonniers palestiniens à Ramallah (Cisjordanie).

Vendredi, des milliers de Palestiniens avaient manifesté en Cisjordanie, en solidarité avec les quatre prisonniers qui observent depuis plusieurs mois une grève de la faim par intermittence pour exiger leur libération, et dont trois ont été hospitalisés.

Sources: agences, édité par moqawama.org

Advertisements
%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: