Moscou: Les décisions des “Amis du peuple syrien” encouragent les extrémistes

2 Mar

Moscou: Les décisions des “Amis du peuple syrien” encouragent les extrémistes

La Russie a estimé vendredi que les décisions prises à Rome lors de la conférence des «Amis du peuple syrien», promettant notamment des «aides directes» à la rébellion, «encouragent les extrémistes à prendre le pouvoir par la force».

«Les décisions prises à Rome, ainsi que les déclarations entendues, encouragent les extrémistes à prendre le pouvoir par la force, malgré les souffrances des Syriens qui seront inévitables», a déclaré le porte-parole de la diplomatie russe, Alexandre Loukachevitch, cité dans un communiqué.

Damas: L’aide internationale va attiser la violence

Pour sa part, un journal gouvernemental à Damas a indiqué vendredi que cette décision des Etats-Unis et de l’Union européenne «va attiser la violence et le terrorisme en Syrie».

«Dans un nouvel épisode de la série intitulée “Conférence des Amis de la Syrie”, l’Occident (….) a continué d’exploiter la crise en Syrie et le sang des Syriens (…) en incitant à davantage de terrorisme», écrit le quotidien Techrine.

Jeudi, lors de la réunion des soi-disant «Amis du peuple syrien» à Rome, Washington a annoncé une aide directe «non létale» à la rébellion, soit une somme de 60 millions de dollars supplémentaires.

Le secrétaire d’Etat américain John «Kerry (…) oublie qu’une solution politique se fait à travers le dialogue et non en fournissant à certaines parties des armes qui seront dirigées contre l’Etat syrien», indique le journal.

M. Kerry avait indiqué à Rome que l’aide se ferait sous forme d’«aide médicale et de nourriture» et «soit cet argent tombera entre les mains de gens qui vivent dans les meilleurs hôtels occidentaux et qui ne se sont jamais trouvés parmi les Syriens, soit il se transformera en armes, aides médicales et alimentaires destinées à ceux qui ont pour métier le meurtre et la destruction», souligne Techrine, en référence à l’opposition en exil et aux rebelles sur le terrain.

Concernant l’aide européenne, le journal affirme qu’elle «attisera la violence et le terrorisme» et «donnera une légitimité à l’armement du Front Al-Nosra qui est lié au réseau terroriste Al-Qaïda».

Bruxelles a formellement reconduit les sanctions contre Damas et autorisé la fourniture d’équipements «non létaux» et d’une «aide technique» aux rebelles.

Source: Divers, édité par: moqawama.org

%d blogger cliccano Mi Piace per questo: