Deux ONG appellent l’Arabie saoudite à ne pas exécuter sept mineurs

5 Mar

Deux ONG appellent l’Arabie saoudite à ne pas exécuter sept mineurs

Deux organisations internationales de défense des droits de l’Homme ont appelé les autorités saoudiennes à ne pas exécuter sept jeunes gens condamnés pour des crimes commis lorsqu’ils étaient mineurs, et dont la décapitation est prévue mardi.

Dans deux communiqués, Human Rights Watch et Amnesty International indiquent que les sept jeunes Saoudiens ont été reconnus coupables de vol à main armée, un crime passible de la peine de mort dans le royaume.

“Les sept jeunes gens avaient entre 16 et 20 ans lorsqu’ils ont été arrêtés en 2006 et accusés d’avoir commis un cambriolage en 2005”, a souligné Human Rights Watch dans un communiqué.

Selon l’organisation, il y aurait “de fortes présomptions que leur procès a violé les principes de base d’un jugement équitable”.

“Il serait choquant que les autorités saoudiennes mènent ces exécutions”, a affirmé Eric Goldstein, directeur adjoint pour le Proche Orient à HRW. “Il est grand temps que les Saoudiens arrêtent d’exécuter des gens ayant commis des crimes en étant mineurs”.

Amnesty International a indiqué de son côté que les sept hommes “auraient été torturés pour les forcer à avouer”, et que leur procès avait été “inique”.

Depuis le début de l’année, 17 personnes ont été exécutées dans le royaume, et en 2012, 76 personnes avaient été décapitées, selon un décompte établi par l’AFP à partir de communiqués du ministère de l’Intérieur.

Le viol, le meurtre, l’apostasie, le vol à main armée et le trafic de drogue sont passibles de la peine capitale en Arabie saoudite.

Source : agences

%d blogger cliccano Mi Piace per questo: