Syrie: 21 observateurs de l’ONU pris en otage

8 Mar

Syrie: 21 observateurs de l’ONU pris en otage

Ils ont été capturés par des groupes syriens armés sur le plateau du Golan, entre la Syrie et “Israël”.

Les rebelles ont capturé mercredi 6 mars 21 observateurs d’une force de l’ONU stationnée sur le plateau du Golan à la frontière israélienne, une première dans la guerre en Syrie. Alors que le conflit s’apprête à entrer dans sa troisième année, les Nations unies ont annoncé par ailleurs que le cap du million de réfugiés syriens avait été franchi, soulignant que le pays était emporté dans “la spirale d’une catastrophe absolue”.

“Environ 30 combattants armés ont arrêté et capturé” 21 observateurs de la Force chargée de l’observation du désengagement sur le Golan (FNUOD) qui menaient une “mission ordinaire d’approvisionnement”, ont indiqué des porte-parole de l’ONU à New York.

L’ONU n’a pas précisé la nationalité des observateurs mais l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a affirmé qu’ils étaient Philippins.

Dans une vidéo amateur tournée par des insurgés, un rebelle accuse même la FNUOD “d’aider l’armée syrienne”. Dans une déclaration adoptée à l’unanimité, les 15 membres du Conseil de sécurité ont “condamné fermement la détention par des membres armés de l’opposition syrienne” des observateurs et “exigé leur libération immédiate et sans condition”.

Un incident très grave, selon l’ONU

Le patron des opérations de maintien de la paix de l’ONU, Hervé Ladsous, a indiqué à des journalistes qu’il s’agissait “d’un incident très grave” et que des “négociations étaient en cours”. “Toutes nos équipes sont mobilisées”, a-t-il ajouté.

La majeure partie du Golan est occupée par “Israël” depuis 1967 et la FNUOD est chargée depuis 1974 de faire respecter un cessez-le-feu entre “Israël” et la Syrie. Elle compte un millier de soldats venus de cinq pays (Autriche, Croatie, Inde, Japon, Philippines).

L’ONU avait en décembre 2012 dénoncé la présence de rebelles dans la zone démilitarisée du Golan, où la FNUOD patrouille, de même que les incursions de l’armée pour les pourchasser.

La Russie a critiqué le rapt de Casques bleus en Syrie

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Guennadi Gatilov, a écrit sur son compte Twitter que l’enlèvement d’observateurs onusiens sur le plateau du Golan par des insurgés syriens constitue le “comble du cynisme”.

“Personne n’a jamais soutenu ce genre d’actes. Il est évident que les commandos ne reculent devant aucune méthode”, a-t-il écrit. Mercredi, une vidéo montrent des hommes armés se réclament de la brigade des “Martyrs de Yarmouk” affirment qu’ils ne relâcheront les 21 observateurs onusiens que si les troupes gouvernementales syriennes se retirent du village de Jamla qui se trouve près du Golan occupé. Le représentant permanent de la Russie auprès de l’Onu Vitali Tchourkine a pour sa part fait savoir que des négociations avec les ravisseurs étaient en cours et a espéré une prompte libération des membres de la mission de maintien de la paix pris en otages.

Sources: agences

%d blogger cliccano Mi Piace per questo: