Syrie: Saisie des systèmes d’espionnage «Made in Israël»

8 Mar

Syrie: Saisie des systèmes d’espionnage «Made in Israël»

Une nouvelle preuve sur l’implication de l’entité sioniste dans le conflit syrien. Après les armes «Made in Israël» , des systèmes d’espionnage israéliens ont étéretrouvés jeudi en Syrie.

La télévision officielle syrienne al-Ikhbariya a montré jeudi des images d’«engins d’espionnage israéliens» retrouvés en Syrie, y voyant une preuve de l’implication de l’entité sioniste aux côtés des insurgés.

La chaîne d’information a montré notamment des blocs de pierre et des roches servant comme des «camouflages» pour des caméras de surveillance, retrouvés sur la côte syrienne.

Les images ont également montré des appareils d’écoute et des machines pour capturer et transmettre des informations et des images «en direct» d’un «site sensible».

«Cela prouve le rôle d’Israël dans les événements en Syrie», a indiqué un officier chargé d’expliquer la fonction des objets exhibés, en référence au conflit sanglant entre rebelles armés et troupes gouvernementales.

«Grâce à ce système, des informations profitent aux groupes terroristes et servent également les intérêts propres de l’entité sioniste», poursuit l’officier.

Cet incident n’est pas le premier de ce type: En Mars dernier, les services sécuritaires syriens ont saisi à Homs des quantités d’armes et de munitions, dont certaines sont de fabrication israélienne. Les armes saisies comprenaient des fusils automatiques, des fusils à pompes, des roquettes de type RPG, des mortiers fabriqués en «Israël», des révolvers et d’autres munitions.

L’implication de l’entité sioniste dans le conflit syrien est devenue plus flagrante récemment. Le mois dernier, l’armée sioniste a secouru sept membres de la soi-disant Armée syrienne libre (ASL) blessés dans des affrontements avec l’armée syrienne sur le plateau du Golan occupé et les a transportés dans un hôpital au cœur de territoires palestiniens occupés par «Israël».

De plus, un responsable militaire israélien anonyme, cité par la radio sioniste, a reconnu qu’«Israël» fournit «une aide humanitaire» aux rebelles de l’opposition syrienne armée à travers de «zones spéciales» mises en place près de la «barrière de sécurité» sous les auspices de l’ONU, tout en gardant la frontière fermée.

Source: Agences, édité par: moqawama.org

%d blogger cliccano Mi Piace per questo: