Archivio | 2:34 pm

Citations sur les Juifs – (3)

24 Nov

46.Nicolas Malebranche ( 1638-1715), religieux  philosophe disciple original de Descartes.

-„  Je crois que  le dessein de l’Evangéliste, lorsqu’il assure qu’on n’a jamais vu Dieu, est de faire remarquer la différence qu’il y a entre l’Ancien Testament et  le Nouveau, entre Jésus-Christ, les patriarches et les prophètes desquels il est écrit qu’ils ont vu Dieu. Car Jacob, Moïse, Isaïe et les autres n’ont vu Dieu que des yeux du corps et sous une forme étrangère: ils ne l’ont point vu lui-même“.
(Malebranche dans la „” Recherche de la Vérité “ , 10ème  Eclaircissement, p.398).

-„ Je dis que le Judaïsme n’est point une religion que Dieu ait établie pour des hommes; qu’elle ne peut rendre les juifs ni plus parfaits ni plus heureux: parce que Moïse ne propose point aux Juifs d’autre félicité que la jouissance des corps, et que cette sorte de félicité n’est pas seulement digne des bêtes, s’il est vrai que les bêtes aient une âme“.
(Malebranche dans  ses  ” Conversations chrétiennes ” , Entretien VI, Paris, 1702, p.142).

Il ( Moïse) ne leur propose point d’autre récompense ni d’autre punition, d’autres biens ni d’autres maux, que la jouissance ou la privation des corps. Il semble qu’il n’y ait point d’enfer, point de paradis, point d’éternité pour les Juifs“.  (  Malebranche dansConversations chrétiennes  “ , Entretien VI, Paris, 1702, p 143).



47. Johannes Eisenmenger ( 1654-1704 ) ,  chrétien protestant allemand,  professeur de langues orientales, d’hébreu, d’arabe et d’araméen à Heidelberg. Il passa sa vie, avec une pension du prince allemand, à Amsterdam où il connut en détail la vie juive et publia, à ses frais,  après trente ans de recherches minutieuses, en deux gros tomes tirés à 2000 exemplaires, à ses frais, un ouvrage de dénonciation du caractère faussement religieux,  fourbe et criminel de l’enseignement du Talmud par les rabbins, intitulé « Le Judaïsme dévoilé » ( Das Endeckte Judentum)  qui fut, dès sa parution, en 1700, retiré par pression financière juive exercée par le grand rabbin Oppenheimer qui s’occupait de financer les guerres européennes, sur l’Empereur d’Allemagne Léopold. Une seconde édition en deux tomes parut à la demande de sa famille par les soins du Prince régnant en Prusse, à Königsberg en 1711.


-« je veux ici montrer à partir du Coran ce que les Turcs qui sont pourtant ennemis déclarés de la Chrétienté, enseignent sur le Christ et sa mère immaculée la sainte Vierge Marie, afin que l’on puisse voir en quoi il y a une grande différence entre les Turcs et les Juifs, et qui de ces deux peuvent être tenus pour les plus grands ennemis de la religion chrétienne ».
 ( Johannes Eisenmenger, « Le Judaïsme dévoilé », Francfort/Main, 1700, première partie, 1700, chapitre 4, pages 220-221).


-«  Et on lit dans le Sepher gilgulim, folio 1, colonne 3: «  les idolâtres ne sont pas nommés êtres humains, c’est-à-dire qu’ils proviennent du même mal qui a été mêlé au premier homme ». Les Juifs donc, dans leur imagination, seuls sont nommés hommes, à cause de leurs âmes supposées pures; c’est pour cette raison que les autres peuples ne doivent pas porter ce nom, car leurs âmes doivent provenir des esprits impurs, des diables ».

( Johannes Eisenmenger, « Le Judaïsme dévoilé », Francfort/Mein, 1700, première partie, chapitre 15, page 594).


– «  Les Israélites sont donc distincts des peuples, tout comme on dit ( livre du Lévitique, chapitre 20, verset 26: Et vous avez été séparés des peuples, de sorte que vous êtes miens. Et puisqu’il en est ainsi, c’est à vous de faire une différence ( entre eux et les autres peuples ), comme ( Lévitique, chapitre 20, verset 25 ) il a été dit : vous devez séparer le bétail pur du bétail impur»

( Johannes Eisenmenger dans  « Le Judaïsme dévoilé », Francfort/Main, 1700, première partie, chapitre 15, page 595).


Dans le traité talmudique « Baba mezia » ( la porte intermédiaire) folio 61,4, vers la fin, dans le tosephot ( ou commentaire), il reste écrit: « Il est permis de tromper un non juif et de prendre à usure sur lui-même, comme il est écrit ( livre du Deutéronome, 23, verset 20 ): «  A un étranger tu peux prendre à usure. Aussi est-il permis de le tromper, comme il est écrit ( Lévitique 25, verset 14): Quand tu vends quelque chose à ton prochain, ou quand tu achètes quelque chose de sa main, personne ne doit tromper son frère. Il est donc permis ici de tromper un goy
( non juif) , puisque dans la loi de Moïse, il est seulement interdit de ne pas tromper le prochain ou le frère».
( Johannes Eisenmenger au tome second de son livre  Le Judaïsme dévoilé, Frankfurt/Main, 1700, chapitre 11, p. 577).


– « Les Juifs ne comprennent qu’eux-mêmes par prochain, et personne de non juif . Cependant par le prochain ils ne comprennent que celui qui participe à leur religion, car dans le livre Choschen hammishpar, folio 132 , colonne 2, dans les notes ou les remarques au numéro 95, paragraphe 1 de l’édition d’Amsterdam, on lit:  dans tous les endroits où( dans la loi de Moïse), il est parlé de  son prochain , là un idolâtre n’est pas inclus ( et n’est pas compris là-dessous ».

( Johannes Eisenmenger dans Le judaïsme dévoilé, livre second, 1700, p. 578).

 

48. Jacques- Bénigne Bossuet ( 1627-1704), orateur sacré, précepteur du fils du roi de France.
« J’entends les Juifs qui crient: « Son sang soit sur nous et sur nos enfants ! » ( Évangile de saint Matthieu, XXVII, 25). Il y sera, race maudite; tu ne seras que trop exaucée: ce sang te poursuivra jusqu’à tes derniers rejetons».
( Bossuet, ” Premier sermon sur le Vendredi Saint ”  prêché à Metz en 1656).
 

– « La vengeance divine devait éclater sur les juifs impénitents: le désordre se met parmi eux; un faux zèle les aveugle, et les rend odieux à tous les hommes; leurs faux prophètes les enchantent par les promesses d’un règne imaginaire. Séduits par leurs tromperies, ils ne peuvent plus souffrir aucun empire légitime, et ne donnent aucune  borne à leurs attentats».

( Bossuet dans son ” Discours sur l’Histoire Universelle ” dédié au dauphin, 1670 )
(dauphin: titre du fils du roi de France .
– «  Mais l’enfer qui les inspire ( les Juifs), se réveilla à la venue de Jésus- Christ, et Dieu qui tient en bride autant qu’il lui plaît les esprits trompeurs, leur lâcha la main afin d’envoyer dans le même temps ce supplice aux juifs, et cette épreuve à ses fidèles ».
( Bossuet,  dans son  ” Discours sur l’Histoire Universelle dédié au dauphin “, 1670) (dauphin : titre du fils du roi de France).

 

49. Johann Ulrich Megerle ( 1644-1709) Abraham A Santa Clara, supérieur de l’ordre des Augustins déchaussés ( Capucins) et prédicateur souabe très populaire, dit le « Bossuet allemand », prédicateur souabe).il était prédicateur à la cour de l’Empereur d’Allemagne résidant à Vienne et d’une éloquence vive et burlesque, très populaire, qui eut grand succès et contrastait avec le ton des sermons français de l’ époque aux formes pures et majestueuses, mais sans âme. Mergele fut élu en 1689 provincial de son ordre.
– «  Gardez-vous beaucoup de la vaine complaisance et de l’orgueil, parce que nombreux sont ceux qui sont conduits à l’erreur et dans un aveuglement presque incurable. Parmi ceux-ci a été un certain moine, dont Baronius a écrit qu’il vécut de nombreuses années enfermé dans sa cellule. A la fin, illusionné par de vaines révélations du diable et des insomnies, et porté par l’ orgueil il tomba dans le judaïsme ».
 ( Abraham a Santa Clara dans une Méditation latine sur l’Orgueil,“ De Superbia“ éditée en 1704 à Cologne, dans un recueil intitulé Philosophia etc.).
« Les Juifs ont été des compagnons oublieux de l’honneur, oublieux du dogme, oublieux de Dieu, sans conscience, mauvais, sournois, impies, maudits et des méchants qui partout n’ont pas autrement persécuté le Sauveur Jésus que les loups l’agneau, les vautours une colombe, les chiens un lapin ».
( Abraham a Santa Clara dans  son livre célèbre „ Judas l’Archifripon“, sixième livre, „ Judas voleur des biens spirituels“).

-„ Le Christ était une lumière, cette lumière les chouettes juives l’ont haï au plus haut degré; le Christ était une rose, cette rose les pucerons juifs immondes ne peuvent pas la souffrir; le Christ était une mer, il était infini dans la bonté, et cette mer les vents juifs ne l’ont pas laissé en repos. Toutes leurs pensées étaient sur la façon dont ils pouvaient bien se débarrasser du Seigneur, toutes leurs paroles étaient sur la façon dont ils pouvaient s’emparer de Jésus le Nazaréen».
( Abraham a Santa Clara dans  son livre célèbre „ Judas l’Archifripon“, sixième livre, „ Judas voleur des biens spirituels“).


50. Fénelon  (1651-1715), évêque  de Cambrais et écrivain français théologien mystique, qui écrivit sur les problèmes de politique et d’éducation féminine.

– « Vous êtes comme les Juifs dont Dieu dit : « Pendant qu’ils m’honorent des lèvres, leur cœur est loin de moi ». Vous êtes scrupuleux sur des bagatelles, et endurci sur des maux terribles. »
(
Fénelon dans  sa ” Lettre anonyme envoyée au Roi Louis XIV” )

51. Abbé Claude Fleury  (1640-1723), avocat puis prêtre français natif de Rouen, composa une Histoire ecclésiastique (1690-1720) qui est un monument d’érudition et la plus grande histoire de l’Église jamais produite. Lui-même poursuivit son œuvre jusqu’à la date de 1414 et ses successeurs complétèrent jusqu’au milieu du 18ème siècle. Il fut élu à l’Académie française en remplacement de La Bruyère et nommé instructeur religieux du futur Louis XV.

« Demande – Jésus eut-il des « ennemis » ?

Réponse- Oui, les Juifs charnels

.
(pour les distinguer des Juifs spirituels que seraient les chrétiens, les Juifs charnels étant ceux de l’Ancien Testament ou Alliance
)

Demande- Jusqu’où alla la haine des ennemis de Jésus ?

Réponse -Jusqu’à résoudre sa mort.

( l’abbéClaudeFleurydans sonCatéchisme historique, 1679)

–  ” L’utilité des reliques est donc de nous faire souvenir des saints, et nous exciter à l’imitation de leurs vertus ; autrement la présence des reliques ni des lieux saints ne nous sauvera pas, non plus que les Juifs, à qui le prophète

( livre du prophète Jérémie, VII, 4) reprochait qu’ils se confiaient en des paroles de mensonges, en disant :le temple du seigneur, le temple du seigneur, sans corriger leurs mœurs. »
(  l’abbé  Claude Fleury dans son” Discours sur l’Histoire ecclésiastique depuis l’an 600 jusqu’à l’an 1100 ” , paragraphe IV sur les Reliques, tome IV de l’ ” Histoire ecclésiastique ” , 1856, p.135)

–  ”  Le nouveau roi de France, Philippe, avait une grande aversion pour les juifs, qui étaient puissants dans son royaume, et particulièrement à Paris. 

»
(  l’abbé  Claude Fleury dans sonHistoire ecclésiastique “, livre soixante-treizième, paragraphe 40, édition de 1856, p.768)

-«  les Juifs, à qui le prophète ( livre du prophète Jérémie, VII, 4) reprochait qu’ils se confiaient en des paroles de mensonges, en disant: le temple du Seigneur, le temple du Seigneur, sans corriger leurs mœurs ».
 (  L’abbé  Claude Fleury dans son ” Discours sur l’Histoire ecclésiastique depuis l’an 600 jusqu’à l’an 1100, paragraphe 4 sur les Reliques“, tome IV de l’ „Histoire ecclésiastique“, 1856, p.135)..

« Le nouveau roi de France, Philippe, avait une grande aversion pour les juifs, qui étaient puissants dans son royaume, et particulièrement à Paris ».
( L’abbé Claude  Fleury dans „ l’Histoire ecclésiastique“ livre soixante-treizième, paragraphe 40, édition de 1856, p.768).


-« Le roi Philippe était encore animé contre les juifs, parce que l’antiquité de leur établissement à Paris et la réputation de leurs docteurs les y avaient tellement enrichis, qu’ils possédaient près de la moitié de la ville, qu’au mépris des lois et des canons ( c’est-à-dire des règles de droit ecclésiastique)
ils avaient chez eux des esclaves chrétiens de l’un et l’autre sexe, qu’ils faisaient judaïser, et qu’ils exerçaient des usures sans bornes avec les chrétiens, nobles, bourgeois et paysans, dont plusieurs étaient contraints de vendre leurs héritages, d’autres de demeurer dans les maisons des juifs, comme prisonniers, leur étant engagés par serment“.
 ( L’abbé  Claude Fleury, dans ” l’Histoire ecclésiastique “,   tome quatrième, livre soixante-treizième, paragraphe 41, édition de 1856 p.769).
-« Il est vrai que plusieurs paraboles nous font voir que le trafic d’argent était commun chez les Juifs, qu’il y avait des banquiers, des usuriers de profession. Plusieurs juifs se faisaient publicains, c’est-à-dire fermiers des tributs et des impositions, quoique cet emploi leur attirât la haine publique. Un exemple fameux est Joseph, fils de Tobie, qui, sous Ptolémée Epiphane, se rendit adjudicataire de toute la Syrie et de la Phénicie et s’y enrichit considérablement ».
( L’abbé  Claude Fleury, dans „ Mœurs des Israélites et des Chrétiens“, Tours, 1867, troisième partie, chapitre trente-trois, « Mœurs des Juifs des derniers temps », page 108).

« Ils ne vivent que de trafic, et encore de l’espèce la plus sordid: ils sont revendeurs, courtiers, usuriers; tous leurs biens ne sont que de l’argent et des meubles;  à peine sont-ils propriétaires de quelques maisons dans les villes. Plusieurs s’appliquaient à la médecine, et ils s’y adonnaient dès le temps dont je parle ici…Il est parlé dans l’Evangile d’une femme qui avait souffert de plusieurs médecins, et consumé tout son bien en médicaments».
(  L’abbé  Claude Fleury „ Mœurs des Israélites et des Chrétiens“, Tours, 1867, troisième partie, chapitre 33, „ Les Mœurs des Juifs des Derniers Temps“, p.109).
 

–  ”  Au mois d’avril 1182, il

(le roi) publia un édit portant que tous les juifs se tinssent prêts à sortir de son royaume dans la Saint-Jean ( 24 juin), leur donnant ce temps pour vendre leurs meubles, et confisquant à son profit leurs maisons, leurs terres et leurs autres biens immeubles. Quelques-uns se firent baptiser et conservèrent la possession de leurs biens et de leur liberté ; d’autres gagnèrent par présents et par promesses des prélats et des seigneurs pour solliciter le roi de révoquer son édit. Mais il demeura ferme dans sa résolution, et les juifs, ayant réduit leurs meubles en argent, sortirent au mois de juillet de la même année mille cent quatre vingt-deux, avec leurs femmes, leurs enfants et toute la suite. L’année suivante, le roi fit dédier toutes les synagogues pour les changer en églises ; ce qui lui attira la bénédiction de tout son peuple. »
 (  L’abbé  Claude Fleury, ” l’Histoire ecclésiastique ”  tome quatrième, livre soixante-treizième, paragraphe 41, édition de 1856 p.769).

« Quand Cyrus leur eut redonné la liberté avec la permission de retourner en Judée et de rebâtir le temple, ils ne revinrent pas tous, ni tous à la fois ; il y en eut toujours un grand nombre qui demeurèrent à Babylone et dans tous les lieux où ils se trouvaient établis.. Ceux qui retournèrent n’étaient pas tous juifs, il s’en joignit quelque peu des dix tribus, et toutefois ils faisaient un petit nombre tous ensemble. »
(  L’ abbé  Claude Fleury,” Mœurs des Israélites et des Chrétiens” ,Tours,1867, troisième partie, Chapitre 30,p.97Retour des juifs sous les Perses ” ).

–  ”  Il est vrai que plusieurs paraboles nous font voir que le trafic d’argent était commun chez les Juifs, qu’il y avait des banquiers, des usuriers de profession. Plusieurs juifs se faisaient publicains, c’est-à-dire fermiers des tributs et des impositions, quoique cet emploi leur attirât la haine publique. Un exemple fameux est Joseph, fils de Tobie, qui, sous Ptolémée Epiphane, se rendit adjudicataire de toute la Syrie et de la Phénicie et s’y enrichit considérablement. »
( L’ abbé Fleury,Mœurs des Israélites et des Chrétiens ” , Tours,1867, troisième partie, chapitre trente-trois, « Mœurs des Juifs des derniers temps », page 108).

– ” Plusieurs s’appliquaient à la médecine, et ils s’y adonnaient dès le temps dont je parle ici…Il est parlé dans l’Évangile  d’une femme qui avait souffert de plusieurs médecins, et consumé tout son bien en médicaments.

 »
( l’abbé Fleury,”  Mœurs des Israélites et des Chrétiens ” , Tours,1867 , troisième partie, chapitre 33, ” les mœurs des juifs des derniers temps ” , p.109).


 

 

52. Christophe de Beaumont ( 1703-1781) archevêque de Paris en 1746 qui dénonça avec profondeur les utopies de Jean- Jacques Rousseau en matière éducative qu’il estimait contredire des instincts sociaux et aussi la nécessité de lutter disciplinairement contre le mal. Dans ce texte l’archevêque de Paris parle de l’esprit divin de l’Évangile  irréductible à tout judaïsme d’hier et d’aujourd’hui.
– ” Jamais les auteurs juifs n’eussent trouvé ce ton ni cette morale ; et l’Evangile a des caractères de vérités si grands, si frappants, si inimitables que l’inventeur en serait plus étonnant que le héros “. ( L’archevêque de Paris  Christophe de Beaumont dans son „ Mandement portant condamnation d’un livre qui a pour titre:  ” Emile ou de l’Education  “par J.J. Rousseau, citoyen de Genève“ ( 1762).

 

 

53. Emmanuel Swedenborg  (1688-1772), théologien et visionnaire suédois qui estimait la personne et l’œuvre du Prophète de l’Islam. Il s’est plu à écrire une conversation céleste dans laquelle il exalte les vertus de justice et de bienfaisance du vénéré Muhammad:

« Les Mahométans ont aussi un Ciel, parce que sur terre, tous ceux qui reconnaissent Dieu et fuient par religion les maux comme péchés contre Lui sont sauvés »
(

dans son traité théologique « L’Amour vraiment conjugal », §. 343).

–  ”  Il

(l’honnête homme) fait le commerce comme étant le principal de son devoir, et l’argent comme étant l’instrument, et il ne fait pas l’argent le principal et le commerce l’instrument, comme font la plupart des Juifs. »
( Emmanuel Swedenborg dans sa
« Doctrine de la Nouvelle Jérusalem sur la charité »)

–  ”  

Si les inclinations innées ne sont pas brisées, les descendants son portés dans des affections, des pensées, des expressions de langage et dans des vies semblables à celles des parents : on le voit clairement par la nation juive, car aujourd’hui, par le mental et la face, les juifs sont semblables à leurs pères en Egypte, au désert, dans la terre de Canaan, et au temps du Seigneur. »
( Emmanuel Swedenborg dans « L’Amour vraiment conjugal », §. 202
)

–  ”  Parce que l’Église 

(des Juifs) avait falsifié la Parole, il a été commandé au Prophète Osée de prendre pour épouse une prostituée… « Aime une femme aimée d’un compagnon, et adultère. » -Osée III,1- parce que l’Église juive a été telle, c’est pour cela que la nation juive a été appelée race adultère.- Mathieu, XII, 39. XVI, 4.Marc VIII.38- et dans Isaïe, semence d’adultère.- LVI,3-»
( Emmanuel Swedenborg dansL’Apocalypse révélée, d’après l’édition d’Amsterdam, traduit du latin,1856,Paris, tome I, p.145)

 –  ”  Les juifs (vus dans l’au-delà après la mort terrestre), , si on les compare aux autres, ignorent qu’ils soient dans le monde spirituel, mais ils croient qu’ils sont encore dans le onde naturel , la raison en est qu’ils sont des hommes absolument externes, et ne pensent pas sur la religion quelque chose venant de l’intérieur ; c’est pourquoi ils parlent du Messie comme avant, et que quand il viendra avec David, et qu’il ira devant eux en brillant de diadèmes, il les introduira en terre de Canaan, et sur la route par l’élévation du bâton il assèchera les fleuves qu’ils traverseront. Et ils pensent que les Chrétiens qu’entre eux ils appellent des goyim, les supplieront par les manches de leurs vêtements, les suppliant de leur permettre de les accompagner et qu’ils recevront des richesses en abondance et qu’ils (les Chrétiens, c’est-à-dire les non –juifs) leur seront aussi soumis. “.
(  Emmanuel Swedenborg dans « La Vraie religion chrétienne contenant la théologie universelle de l’Église nouvelle » (Amsterdam, 1771, « Des juifs dans le monde spirituel » p.498, traduit du latin
).

 

54. Johann Peter Hebbel ( 1760-1826), théologien protestant d’Allemagne connu pour ses poèmes paysans familiers et ses médiations agrestes qui ont inspiré le philosophe Martin Heidegger.
-«  Considérez le juif, où vous voulez: la manie de moquerie et la réjouissance des souffrances, il les a en commun avec toutes les nations ; mais le grand talent de rafraîchir la douleurs de ses propres souffrances dans la moquerie des souffrances d’autrui lui est propre“.
( Johann Peter Hebbel dans sa courte dissertation: « Les Juifs»  dans Œuvres poétiques complètes“, en 6 tomes, tome 6, Sermons etc. p.39 ( sans date).

-«  Le juif évite le travail agricole et toute profession qui absorbe continuellement et laborieusement, et se nourrit, même misérablement, de toute sorte de commerce, se livre à de la jonglerie etc.. ».
( Johann Peter Hebbel dans « Les Juifs », Œuvres poétiques complètes, en 6 tomes, tome 6, Sermons etc. p.39 ( sans date).

 

55. Jean-Paul Friedrich Richter (1763-1825)dit Jean-Paul , pasteur luthérien allemand et écrivain romantique.

– „ Nos calendriers de fête, à vrai dire, le juif ne s’en occupe pas, étant donné que pour lui complaire nous  déplaçons volontiers et proposons  chaque Dimanche, si le premier de l’an est la fête de la circoncision juive-et c’est pourquoi aussi dans l’avenir, quand la monarchie universelle juive aura vu le jour, il n’accrochera aucun calendrier chrétien à son calendrier juif, comme nous le faisons nous chrétiens à présent;mais la nécessité d’inculquer  davantage dans les écoles aux chrétiens les temps des  fêtes juives et leurs usages religieux sera très claire dans l’avenir, si les juifs ont enfin érigé l’Allemagne en leur Terre promise…“
( Jean-Paul dans  ” Corbeilles de fleurs, de fruits et d’épines ou mariage, mort et noces de l’avocat des pauvres F.St. Siebenkäs ” , tome second 1796, suite du chapitre 6, cité par Paul Eric Blanrue, Le monde contre soi “,  Editions Blanche,2007, p.175).

– „ si nous devenons les numérateurs  chrétiens de dénominateurs juifs“
( Jean-Paul dans Corbeilles de fleurs, de fruits et d’épines ou mariage, mort et noces de l’avocat des pauvres F.St. Siebenkäs, tome second 1796, suite du chapitre 6, cité par Paul Eric Blanrue, „Le monde contre soi“,  Editions Blanche,2007, p.175).

-„ Osée (diamantaire juif ), en connaisseur de pierres classiques ou idéales., parut véritablement satisfait ,il  reconnut aussitôt, au premer coup d’oeil sur le diamant  que le pharmacien était le  possesseur chevaleresque de l’authentique „éclair de diamant“, et regarda d’un air stupéfait le futur grand Mogol. . S’imoposa alors à lui, à plus forte raison, la nécessité de déclarer la petite pierre inauthentique et d’émettre de très forts doutes“. ( Jean-Paul dans” La Comète ou Nicolas Marggraff, histoire comique” , 1820  cité par Paul Eric Blanrue, „ Le monde contre soi “,  Editions Blanche, 2007, p.176).

 56. René François Rohrbacher ( 1789-1856), prêtre  lorrain et auteur d’une monumentale Histoire Universelle de l’Eglise Catholique: il fut professeur d’Histoire de l’Eglise au Grand Séminaire de Nancy.

-„ Le Talmud non seulement permet au juif, mais lui commande et lui recommande de tromper et de tuer le chrétien, quand il en trouve l’occasion. C’est un fait hors de doute et qui mérite l’attention des peuples et des Rois“.
( Rohrbacher  dans” Histoire de l’Eglise ” , tome 16, p. 406, Paris, 1851).

-„  d’après les principes de leur Talmud et l’enseignement si conforme de leurs docteurs, les Juifs ne peuvent et de doivent pas plus se faire scrupule de tromper et de tuer les  chrétiens, surtout les chrétiens convertis du judaïsme, qu’ils ont de remords et de repentir d’avoir tué le Christ “.
( Rohrbacher  dans
” Histoire de l’Eglise, ” tome 18, p.683 , Paris, 1851).

 -„  Que tel soit encore le secret enseignement de la Synagogue, un fait épouvantable est venu le révéler de nos jours: l’assassinat du père Thomas, Capucin, par les principaux juifs de Damas…par ceux qui passaient pour des hommes de bien, et qui depuis plusieurs années comblaient ce religieux de politesses et de prévenance “.
( Rohrbacher  dans
Histoire de l’Eglise” ,  tome 28, p.683, Paris, 1852).

-„ Plusieurs de ces divers attentats, quoique connus et prouvés, étaient restés sans poursuites de la part de la justice, à cause de la prépondérence de certains Juifs dans le gouvernement“.
( Rohrbacher  dans
Histoire de l’Eglise, tome 28, p.683 , Paris, 1852).

 

57. Clemens Brentano( 1778-1842), poète catholique allemand, qui composa des Lieder pour le musicien  Schubert et publia les oeuvres mystiques de Catherine Emmerich.  Le texte suivant fut lu d ans une société de résistance à l’occupation française en 1811, laquelle assemblée excluait dans ses statuts   „  les Juifs et les Philistins“, terme par lequel on désignait ceux qui faisaient preuve de passivité en Allemagne et non pas les Palestiniens.

-„ Chez les Juifs, noble (le mot allemand „Edel“)  rime avec dégoût ( le mot allemand „Ekel“ ), chez les Philistins avec âne ( le mot allemand „ Esel“ )
( Clemens  Brentano dans „ Le Philistin avant, dans et après l’histoire, mémoire facétieux“,  1811, cité dans  Paul-Eric Blanrue, „ Le Monde contre soi “ , Editions Blanche, 2007,  319p.,  p. 68).

-„  Juifs et Philistins sont à un pôle opposé: ce qui chez le premier est enfermé dans la graine est, chez le dernier, dans la plante…
(  Clemens Brentano dans „ Le Philistin avant, dans et après l’histoire, mémoire facétieux“,  1811, cité dans  Paul-Eric Blanrue, „ Le Monde contre soi “ , Editions Blanche, 2007,  319p.,  p. 68).

-„  le génie devenu acide jusqu’à l’angoisse dans le Juif, serait ainsi brisé par une contre-volonté, si un poison intermédiaire venait, chez les Philistin, au secours du génie adouci sur des jambes fines plus inoffensives, de sorte qu’elles n’auraient plus besoin d’aller leur grand chemin de bétail en foulant les semailles de la lumière“..
(  Clemens Brentano dans „ Le Philistin avant, dans et après l’histoire, mémoire facétieux“,  1811, cité dans  Paul-Eric Blanrue, „ Le Monde contre soi “ , Editions Blanche, 2007,  319p.,  p. 68).

 

 

( Fonte: www.radioislam.org )

Citations sur les Juifs – (2)

24 Nov

 

 

16. Le Verbe de Dieu dans l’Évangile  :

« Serpents, engeance de vipères! Comment pourrez-vous échapper à la condamnation de l’ Enfer ?».


( Jésus  aux  juifs, Évangile  de Matthieu, 23, 33 -35).

– ”  Mais ne vous réglez pas sur leurs actes, car ils disent et ne font pas ” 

( Jésus dans l’ Évangile  de Matthieu, 33,2-3).

–  ”  C’est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a donné ce précepte ” .
 
( Jésus aux Juifs, Évangile  de Marc 10, 5).

–  ”  Race incrédule et perverse, jusqu’à quand serai-je avec vous, et vous supporterai-je? ” .
(Jésus aux Juifs, Évangile  de Luc 9, 41).

 –  ”  Satan est votre père et ce sont les désirs de votre père que vous voulez accomplir ” 
(Jésus  aux juifs, Évangile  de Jean, 8, 44).

–  ”   Qui est de Dieu entend la prophétie de Dieu. C’est pourquoi vous (les Juifs) ne l’entendez pas. Vous  n’êtes pas de Dieu! ” .


(Jésus  aux juifs, Évangile  de  Jean, 8, 47).

 

2. Saint Jean l’Evangéliste ou l’Apôtre,  pêcheur galiléen, frère de  l’apôtre Jacques, et  disciple de Jésus  qui, selon la tradition, en était le plus proche et, auquel est attribuée une révélation, un dévoilement ( en grec  dévoilement  est dit “Apocalypse ” ) donné par les anges,  du jugement dernier des hommes par Dieu.

–  ”  Les juifs prirent des pierres pour les envoyer sur lui. Mais Jésus se cacha et sortit du temple ” .
 

( Saint Jean, Évangile , 8, 59).

–  ”   et le blasphème de  ceux qui se disent  juifs, et ne le sont pas, mais  synagogue de Satan. ”
 

( Saint Jean ”  . Apocalypse, 2, 9 -10).

 

17. Saint Etienne,  premier martyr de la foi chrétienne,qui était  de langue grecque,  parmi les populations  palestiniennes  judaïsées depuis le retour des Juifs de laPerse,  et qui fut lapidé à mort par les juifs véritables sur ordre de leur Sanhedrin, qui est  leur tribunal. –  ”   Lequel des Prophètes vos pères n’ont-ils pas persécuté? Et  ils ont tué  ceux qui avaient annoncé  la venue du Juste ( le Messie ou Christ) dont maintenant vous êtes devenus les  traîtres et meurtriers, qui avez accepté  la loi sur ordre des anges,  et ne l’avez pas conservée ” . ( Saint Etienne, sermon rapporté dans les  ”   Actes des Apôtres, 7, 52-53, ouvrage daté entre 60 et 80 après J.C.).
 
 

 

18. Saint Paul apôtre ( 10-65) qui aurait été martyrisé, comme saint Pierre, à Rome.; sa prédication serait antérieure à la composition des Évangile s.. Saint Paul  définit les juifs comme  ennemis de tous les hommes  et s’ est opposé à saint Pierre, l’apôtre de Galilée, qui voulait maintenir des coutumes héritées des Juifs! Il fut  cinq fois fustigé sur l’ordre des rabbins.

–  ”  Vous aussi avez souffert de la part de vos compatriotes les mêmes maux que les Églises ont soufferts de la part des Juifs. Ce sont ces Juifs qui ont fait mourir le Seigneur Jésus et les Prophètes, et qui nous ont persécutés, et qui ne plaisent point à Dieu et qui sont ennemis de tous les hommes, nous empêchant de  parler aux païens pour qu’ils soient sauvés, en sorte qu’ils ne cessent de mettre le comble à leurs péchés. Mais la colère de Dieu a fini par les atteindre. »

(l’apôtre Paul dans Première Epître aux chrétiens de Salonique, 2ième partie)

–  ”  Souvent en danger de mort, cinq fois j’ai reçu les trente neuf coups des Juifs, trois fois ai-je été flagellé, une fois lapidé « 

(Saint Paul dans la Seconde lettre aux Corinthiens, chapitre 11, verset 2’ et suivants)

 

19. Marcion

 (85 ou 110-160), armateur de la ville grecque d’Asie Mineure de Sinope, rive sud de la Mer Noire, et évêque chrétien, et fils lui-même d’évêque, après une instruction de philosophe, il composa un unique Évangile  à Rome entre 139 et 144 dont on ne possède que des citations faites par ses adversaires.

 ” Jéhovah n’a donné son amour qu’à Israël, (livre juif duDeutéronome. 7, 7 et 8, ) alors que le Dieu de Jésus aime le monde (Évangile  selonJean3:16). Jéhovah a envoyé son ange de la mort parmi les Egyptiens et a tué d’innombrables milliers d’enfants innocents. (livre juif de l’Exode 11:5 et 6, 12:29 et30). Il a même ordonné,  ”  Tuez tout male même les enfants et toute femme qui a connu un homme. Mais gardez en vie toutes les filles qui n’ont pas connu d’homme. (livre des Nombres, 31:17, dans la Bible ).

Jésus a dit :  ” Souffrez que les petits enfants viennent à moi et ne le leur défendez pas, car tel est le royaume des Cieux ”  (Jean 8:12 et Matthieu 19:14).Jéhovah a tué des enfants, mais Jésus a aimé les enfants. Chaque année les Juifs célèbrent avec jubilation le meurtre de ces enfants Ils appellent cet assassinat : la Pâque »

– « Egalement le Christ juif (l’Antéchrist ou Messie des Juifs) apportera un Évangile , mais pas de message du « royaume céleste » ; car il l’ignore, comme il ignore également la vie éternelle( « Les Antithèses » ou « Contradictions » de Marcion classée par le théologien allemand Adolf von Harnack dans son livre célèbre « Marcion, L’Évangile  du Dieu étranger ») 
 

20. Saint Justin le martyr, ( 100-165), grec de Naplouse et mort à Rome où il avait fondé une école chrétienne ; il est le  patron  des philosophes et fut dénoncé par les Juifs contre lesquels il polémiquait pour la défense du christianisme, et souffrit le martyre. Ses Dialogues avec le juif Tryphon sont la dénonciation de l’esprit faux, rebelle à la vérité, du judaîsme.

–   ”    Aucun autre peuple ne se conduit aussi injustement contre nous et contre le Christ que vous ( les juifs). Mieux encore, vous êtes précisément la cause de la  méchante défiance contre le Juste et contre nous, qui provenons de lui ” .
( Saint Justin dans le Dialogue avec le Juif Tryphon, 17, 1)

–  ”    Jésus dont  vous avez blasphémé le nom et fait en sorte qu’il soit blasphémé dans le monde entier ” .
 
( Saint Justin dans le Dialogue avec le Juif Tryphon, 120, 4, 1).

 

 

 

 

21. Apelles  ( vers 150 après J.C.), théologien chrétien disciple de Marcion, et qui  enseigna longtemps à Rome et à Alexandrie, ses pensées n’ étant connues que par les citations de ses adversaires.

– « les Ecritures des juifs sont un mythe ( en grec, un récit fabuleux) ; seul lui ( à savoir Jésus-Christ) s’est montré à l’espèce humaine».
 
( Apelles cité dans le livre Contre Celse V, 54, par Origène, son adversaire chrétien et de mère juive).

– « Apelles a émis un nouveau doute, suppute que le mythe (  la Bible juive) est donc mensonger; que l’écrit donc ne vient pas de Dieu».
 
( Apelles cité par Origène dans son ouvrage Homélie ( sermon) sur le livre de la Genèse, II).

 

 

22. Saint Jean Chrysostome ( 350- 407), archevêque de Constantinople, fut ensuite exilé et s’est montré d’une grande éloquence grecque pour attaquer le judaïsme.
« Vous, guéris par la foi au Christ, ne restez plus au milieu de la perfidie des Juifs ».
– « Têtes dures! rien de plus juste que cette qualification; car ils ( les juifs) n’ont pas porté le joug de Jésus-Christ, encore qu’il soit suave, et qu’il n’ait rien d’onéreux ni de pénible ” .
 
(Jean Chrysostome dans ses  ”   Discours  ou Homélie contre les Juifs ” ).

 –  ”   Les démons habitent non seulement la Synagogue, mais les âmes des Juifs. Recherchriez-vous la guérison du corps au prix du salut de votre âme? ” 


(  
Saint Jean Chrysostome, Oeuvres complètes, volume II, 1865, Gaume frères, pp. 358-362, cité par Gougenot des Mousseaux, dans  ”  l*Les Juifs, le judaïsme et la judaïsation des peuples chrétiens ” , p.534).

 –  ”   Fuyez ou repoussez les Juifs, ils ont la prétention d’être les meilleurs médecins du monde, mais leur scvience médicale n’est qu’imposture, enchantements, amulettes,et pratiques empruntées à la magie. ” 

(  Saint Jean Chrysostome, Oeuvres complètes, volume II, 1865, Gaume frères, pp. 358-362, cité par Gougenot des Mousseaux, dans  ” Les Juif, le judaïsme et la judaïsation des peupls chrétiens ” , p. 535).

–  ”   Leurs synagogues ne sont que lieux de débauche où se rendent les femmes impudiques ” .

( Saint Jean Chrysostome, Oeuvres complètes, volume II, 1865, Gaume frères, pp. 358-362, cité par Gougenot des Mousseaux, dans  ”   Les Juif, le judaïsme et la judaïsation des peuples chrétiens ” , p.535).
–  ”   Par cette parole, peuple juif, tu as brisé le joug légitime, tu as rompu le lien de Dieu; tu t’es exclu toi-même du royaume des cieux».
 
( Saint Jean  Chrysostome dans  son Homélie contre les Juifs ).


–  ”  Je sais que nombreux sont ceux qui respectent les Juifs, et pensent que leurs rites sont honnêtes, même aujourd’hui; c’est pourquoi j’ai hâte de déraciner cette pernicieuse opinion ” .

( Saint Jean Chrysostome dans son Discours contre les Juifs).


– «  Aucun Juif n’adore Dieu. C’est le Christ lui-même qui le déclare. Car, dit-il, si vous connaissiez mon Père, vous me connaîtriez, mais vous ne connaissez ni moi, ni mon Père ” .


( Évangile  selon saint Jean VIII, 19) . ( Saint Jean Chrysostome dans son Discours contre les Juifs).


– « Vous voyez que les démons habitent les âmes des Juifs, et que ceux d’aujourd’hui sont pires que les premiers; et il ne faut pas s’en étonner. Autrefois, en effet, ils ne commettaient leur impiété que contre les prophètes; mais aujourd’hui, c’est contre le Maître des prophètes qu’ils lancent leurs outrages».


(
Saint Jean Chrysostome dans son Discours contre les Juifs).

 
– « Moi de même je hais les Juifs, parce qu’ayant la loi entre les mains ils l’outragent, et que par là ils cherchent à séduire les simples ” .

( Saint Jean Chrysostome  dans son Discours contre les Juifs).
–  ”   En avez-vous assez de lutter contre les Juifs? Ou bien voulez-vous que nous traitions aujourd’hui du même sujet? En effet, même si nous en avons déjà parlé, je crois que vous désirez en entendre encore sur le sujet. Car qui pense ne jamais assez aimer le Christ ne trouvera jamais trop la lutte contre tous ceux qui le haïssent ” .
( Saint Jean Chrysostome  dans son Homélie contre les Juifs, 7, 1).

 

23. Saint Augustin

 (353-404), un des trente-trois Pères de l’Église.

«  Que les Juifs ne disent pas: nous n’avons point tué Jésus-Christ. Car ils ont affecté de le livrer à Pilate afin qu’ils paraissent n’avoir aucune part à sa mort ”  .
( Saint Augustin dans son Commentaire au Psaume 63:  ”   Ils ont aiguisé leurs langues comme une épée perçante »). 

–  ”  Les Juifs l’insultaient de ce que ses disciples se mettaient à table sans se laver les mains. Ces hypocrites affectaient une pureté extérieure, et au-dedans d’eux-mêmes ils étaient pleins d’impuretés et de souillures. Nettoyer le dedans leur dit Jésus-Christ et alors ce qui est dehors sera net. » 

(Saint Augustin dans  son Sermon sur le psaume 125) 

–  ”  Mais les Juifs ne comprenant pas la grâce qui s’était cachée dans l’ancienne loi et ayant comme un voile qui la couvrait, (ce qui était figuré lorsqu’ ils ne purent regarder le visage de Moïse) ils s’efforçaient d’accomplir les commandements de Dieu dans la vue d’une récompense terrestre. Ainsi ils ne les accomplissaient pas, puisque ce n’étaient pas ses commandements qu’ils aimaient, mais la récompense qu’ils en attendaient. »


(Saint Augustin dans  son Sermon sur le psaume 118)

 

 

24. Saint Ambroise ( 340-397), évêque de Milan, écrivain et poète.
– « Lorsque l’esprit immonde est sorti d’un homme, il erre par les lieux privés d’eau cherchant le repos sans le trouver ». On n’en saurait douter, cela est dit de la populace des juifs  que plus haut le Seigneur a exclue de son royaume».
 

(  ”   Exposition de l’Évangile  selon saint Luc ” , livre 7, §.95).


–  ”  La population des juifs, qui pour être soignée en ses apparences extérieures et superficielles, n’en demeure que plus souillée dans l’intime de l’âme

” .
( saint  Ambroise dans son  ”  Exposition  de l’Évangile  de saint Luc ” ,   §. 95).

–  ”  Je condamne cette flamme des Juifs à la suite des oracles divins; car le Seigneur a dit: « Votre argent est réprouvé» (Jérémie, 6,30); si l’argent des Juifs est réprouvé, réprouvé est aussi le foyer des Juifs. Aussi bien est-ce avec le feu et l’or des juifs que fut modelée la tête du veau (Voir le livre de l’Exode, 32), c’est-à-dire le point de départ du sacrilège».
 
( saint Ambroise dans son  ”  Exposition de l’Évangile  selon saint Luc ” , livre 7,§. 95).   

 

 

 

25. Saint Hilaire de Poitiers ( 315-367), docteur de l’Église.
« Est-ce que ces faits passés ( l’histoire du meurtre de Abel par Caïn représenté par le peuple juif) ne se sont pas accomplis dans les  peuples? Le sacrifice présenté par le plus jeune a été agréé, le peuple juif en veut au peuple chrétien; vainement averti par les prophètes, il brûle de le massacrer». –

( saint Hilaire de Poitiers dans le  ”  Traité des Mystères ”  ).

–  ”  Est-ce que ces faits passés

( l’histoire du meurtre de Abel par Caïn représenté par le peuple juif) ne se sont pas accomplis dans les peuples ? Le sacrifice présenté par le plus jeune a été agréé, le peuple juif en veut au peuple chrétien ; vainement averti par les prophètes, il brûle de le massacrer. »
(saint Hilaire de Poitiers dans le « Traité des mystères »,)
Dix-huit citations de saint Jérôme.

26.Saint Jérôme  (340-420), docteur et Père de l’Église, né de famille aristocrate romaine installée dans l’actuelle Croatie, eut son éducation parfaite à Rome où il se convertit au christianisme à vingt-cinq ans et y fut secrétaire du pape Damase qui l’aurait chargé de traduire la Bible juive en latin, œuvre qui est dénommée “la Vulgate”. Parti en Palestine, il y reçut une formation secrète de langue hébraïque par un juif qui se cachait de ses congénères et le saint.

 

Un autre commentateur chrétien, Origène lui est opposé, mais observons que ce dernier était de mère juive et qu’il reçut une première éducation de juif et saint Jérôme, celle de romain.

–  ”  Mais le Seigneur se retirant du temple, tout l’édifice de la loi et la disposition des commandements est détruit de sorte que rien ne peut être rempli par les Juifs et que la tête ayant été ôtée tous les membres se battent entre eux. »


(Saint Jérôme dans le livre IV du Commentaire sur l’Évangile  de saint Matthieu, chapitre 24,1-2, « Jésus étant sorti du Temple allait. Et les disciples approchèrent de lui pour lui montrer les constructions du Temple. Mais lui –même en répondant leur dit :  ” Vous voyez tout cela ? Amen, je vous dis : ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit détruite »)

–  ”  Nous devons fuir de Judée vers les montagnes, c’est à dire après avoir abandonné la lettre qui tue et la dépravation juive (dimissa occidente littera et judaïca pravitate), approcher des montagnes éternelles  (saint Jérôme dans le livre IV du Commentaire sur l’Évangile  de saint Matthieu, chapitre 24, 16-18 et la parole de Jésus -Christ: Qu’alors ceux qui sont en Judée fuient aux montagnes et que celui qui est sur le toit ne descende pas prendre quelque chose de sa maison, et que celui qui est au champ ne retourne pas prendre sa tunique ».)

–  ”  Comme en effet les deux dans le champ et les deux mouleuses signifient les deux peuples des chrétiens et des juifs, ou bien des saints et des pêcheurs qui semblent être établis dans l’Église et eux-mêmes labourer et moudre, mais font tout en hypocrisie : de même ici les dix vierges comprennent tous les hommes qui paraissent croire en Dieu, s’applaudissent dans les écritures saintes,   tant ecclésiastiques que juifs et hérétiques. »
(
Commentaire sur l’Évangile  de saint Matthieu, chapitre 25,1-2)

–  ”  Les juifs méditent pas la bouche, notre méditation est le travail ” .
( saint  Jérôme dans le Livre de l’exposition des Psaumes, Psaume premier, 1280 D, volume 26, éd. Migne).

–  ”  L’héritage n’est pas promis au début, mais à la fin du monde. Les Juifs ont pensé qu’ils l’avaient en pleine possession ” .  
( saint  Jérôme dans le Livre de l’Exposition des Psaumes, Psaume cinquième, 1285
).  


–  ”  Aucun juif en effet  en dehors de l’Antéchrist  n’a jamais régné sur l’univers entier. Et contre les pensées les plus fermes des saints il formera un projet et gouvernera l’univers jusqu’au temps  que la volonté de Dieu lui aura permis de gouverner ” . 
 
( saint Jérôme dans le livre premier des Commentaires au prophète Daniel, édition Migne, 566 D – 567A).

–  ”  Qu’est-ce que .l’arrogance des juifs ne s’arroge pas?  Job dont on dit qu’il a été agréable  à Dieu, est en quelque sorte de ma race, et  ce n’est pas la circoncision qui a été louée chez Job, mais la vertu ” .
( saint Jérôme, lettre 19 Sur la Vraie Circoncision, §.12).

–  ”  Et dans le livre des Rois, Dieu dit contre les Juifs:  ”  Ils n’ont régné ni par moi ni par mon esprit ” .
( Prophète Osée, VII, 4) (  saint Jérôme dans  la lettre 17 à Cyrille Sur l’explication de la foi., §. 3).

–  ”  S’il y a un intérêt à haïr des hommes, à détester une race, je m’oppose avec une haine étonnante aux circoncis (juifs). Jusqu’à aujourdhui en effet ils persécutent Notre Seigneur Jésus-Christ dans les synagogues de Satan ” .
( saint Jérôme, lettre 84 aux frères Pammaque et Oceanus, éd. Migne, 0745).

–  ”   Si véritablement  l’Antéchrist était né d’une vierge et  était  le premier  venu dans le monde, les juifs auraient pu avoir  une excuse et dire qu’ils pensaient que c’était la vérité et auraient pour cela  accepté le mensonge. En réalité ils vont être jugés, sans doute condamnés, car après avoir méprisé la vérité du Christ, ils sont sur le point d’accepter le mensonge, c’est-à-dire l’Antéchrist ” .
( saint Jérôme, lettre 121 à Algasia, éd. Migne, 1038).

–  ”  L’autorité des Ecritures nous enseigne que les saints de cette terre que les Juifs  appellent terre de promission ( Terre Promise) ne sont pas des habitants, mais des  voisins et des étrangers ” .  
( saint Jérôme, lettre 29 à Dardanus,  ”   Sur la terre de promission ” , §. 3. éd.Migne, 1102).

–  ”  Que me répondent ceux qui estiment que cette terre( qui maintenant par la passion et la résurrection du Christ a été établie terre de promesse) a été posssédée par le peuple juif, après qu’il fût retourné d’Egypte, combien il en possédait; en tout  cas de Dan à Bersabée, ce qui s’étend à peine sur un espace de soixante mille de long.  Et jamais David et Salomon rois très puissants n’en ont occupé davantage, à l’exception de ceux  qu’ils reçurent en amitié après la victoire ” .
 
( Saint Jérôme, lettre 29 à Dardanus,  ”   Sur la terre de promission ” , §. 4. éd. Migne, 1104).

–  ”  J’ai honte de dire l’étendue de la Terre Promise, pour ne pas sembler avoir donné aux païens l’occasion de blasphémer ” .  
( saint Jérôme, lettre 29 à Dardanus,  ”   Sur la terre de promission ” , §. 4. éd.Migne, 1104).

–  ”   Je dis ceci pour rabaisser la morgue des juifs qui préfèrent les étroitesses de la synagogue à la largeur de l’Église. Si en effet ils suivent seulement  la lettre qui tue, et  non l’esprit qui vivifie, ils montrent la terre de promission ( la Terre Promise) coulant de lait et de miel ” .
 
( saint Jérôme, lettre 29 à Dardanus,  ”   Sur la terre de promission ” , éd. Migne, 1105).

 

27.  Saint  Chromace d’Aquilée, mort en 407, évêque d’Aquilée ou de Ravenne:
–  ”  Lorsque notre Seigneur et Maître fut entré dans le temple des Juifs et qu’il eut vu le trafic illicite qui y était exercé…il fit comme un fouet avec une corde et les expulsa tous, renversa aussi les sièges des vendeurs, leur disant (Matthieu, 21-13 et Jean 2,16): ”  ma maison sera appelée maison de prière; mais vous en avez fait une maison de commerce ” . Les Juifs oublieux de la foi et de la religion divine ont fait du temple de Dieu une maison de commerce, voici pourquoi ils en ont été tous chassés
(
d’après saint Chromace d’Aquilée, sermon quatrième, alinéa premier,  ” Sur les marchands chassés du temple ” )
 

 

14

.Cassiodore ( 490-vers 510) homme d’Etat romain natif de la Calabre, historien, qui exerca sa fonction sous le roi allemand ostrogoth Théodoric et ses successeurs, puis se convertit,  fonda un cloître et composa une histoire ecclésiastique.
„ A cette époque un juif  imposteur, sous un Christianisme feint, baptisait très souvent et amassait ainsi des  sous“. ( Cassiodore dans son Histoire ecclésiastique, édition Migne, volume 69, chapitre 14, 1195 D).


 

 

28. Saint Isidore de Séville ( 560 (ou 570) –entre 601-636), dernier Père de l’ Eglise et grammairien, d’une des premières familles, parmi les Goths, alliée au roi Théodoric. Son père était préfet de Carthagène et ses deux frères furent, l’un, comme lui, évêque de Séville, l’autre de Carthagène, sa sœur aînée est honorée comme sainte Florentine à qui il dédie sa Défense de la foi catholique contre les Juifs,  ouvrage apprécié au Moyen – Âge.

« La Judée est une région de la Palestine appelée du nom de Juda, dont la tribu donna les rois. Celle-ci auparavant était dite Canaan, du fils Cham, ou des dix peuples des Cananéens  et  les juifs la possédèrent après que ceux-ci

en eussent été expulsés».
( saint  Isidore au livre 7 des ” Etymologies ” , alinéa 14).

 

– « Ce n’est pas seulement par la naissance, mais aussi par l’imitation que l’on appelle fils de quelqu’un ; car les Juifs sont désignés selon la chair fils d’Abraham , selon la conduite fils du diable. Par conséquent sont la semence d’Abraham ceux qui imitent sa foi, non pas ceux qui sont issus de sa chair“.  
( saint Isidore au premier livre desSentences”, alinéa16-17).

-«  La prière de certains se change en péché, comme il est écrit du traitre Juda. Celui qui prie avec ostentation, en cherchant la louange humaine, non seulement sa prière ne détruit pas le péché, mais elle-même est transformée en péché. De même les Juifs et les hérétiques, bien qu’ils paraissent jeuner et prier, leur prière néanmoins ne sert pas à effacer leurs péchés, mais se change plutôt en péché“.
( saint Isidore au livre troisième des ” Sentences “, 7. 21).

 

 

 

29. Saint Venance Fortunat ( 530-609) natif de Trévise en Italie et mort à Poitiers dont il fut évêque en 600, grand lettré venu à Tours en pélerinage au tombeau de saint Martin, et  poète lyrique qui lisait ses oeuvres à la veuve du roi Clothaire, la reine allemande sainte  Radegonde dont la dynastie avait été détruite en Thuringe, et  qui fonda un monastère à Poitiers.

  -„  S’efface l’odeur juive par le divin baptème
Et  nouvelle lignée rendue surgit des eaux“. 
( saint Fortunat dans son “Panégyrique ” ou éloge en l’honneur de l’évêque Avitus adressé à l’évêque de Tours, Grégoire),

 – « En effet, entre les mortels il semble difficile que quelqu’un soit à ce point  prudent pour  se refuser au  repas offert  par les Juifs et les hérétiques, au point que le très saint homme  eut en horreur non seulement, dirai-je, de les fréquenter, mais de les saluer à son passage».
( saint Fortunat dans sa ” Vie de saint Hilaire” , évêque de Poitiers, 441B).

 – « Le jeune homme prétendit qu’il  était enchaîné parce qu’il refusait d’être soumis aux lois juives. Les juifs dissimulaient alors qu’ils ouvraient avec une clef les chaînes de fer. Mais à un  signe  de croix du saint homme, bientôt la chaîne de fer est arrachée».
 ( saint Fortunat dans la Vie de saint  Germain, évêque de Paris, Patrologie de Migne, 474 C)
 

30. Saint Agobard (779-840), archevêque de Lyon

–  ”  …se prétendant ( les juifs ) d’un air orgueilleux de la race des Patriarches, de l’espèce des Justes, de la lignée des prophètes, les malheureux qui entendent ceci ignorant que les prophètes eux-mêmes ont l’habitude d’appeler la nation pécheresse, peuple chargé d’iniquité , semence de rien qui vaille, fils scélérats, prince des gens de Sodome et peuple de Gomorrhe, mais ils ignorent également que le précurseur du Seigneur ,Jean,les a appelés engeance de vipères, et que le Seigneur lui-même les a appelés fréquemment tantôt serpents, tantôt génération méchante, mauvaise, perverse et adultère. »


( Lettre de saint Agobard intitulée : « Sur l’insolence des Juifs
 »)

 

31.  Sainte Hildegarde de Bingen ( 1098-1179) bénédictine allemande, fondatrice et abbesse du couvent du Rupertsberg près de Bingen, visionnaire mystique et versée dans les sciences naturelles et la médecine. Elle ne rédigeait pas elle-même ses livres en latin, mais dictait ses visions en allemand à un moine. Sa réputation s’étendit jusqu’à Constantinople. Un de ses derniers voyages fut le tombeau de Saint Martin à Tours et  la ville de Paris où  elle soumit ses ouvrages à l’examen des théologiens.
– «  Car le diable a pris la Synagogue dans son aveuglement et l’a livrée aux nombreuses erreurs de l’infidélité et  ceci ne cessera pas jusqu’au fils de perdition ( la venue de l’Antéchrist) »

 

.
( sainte Hildegarde dans  la vision cinquième des « Trois livres des Visions ou des Révélations »).

– « Il
( l’Antéchrist)  leur ( aux peuples) ordonne d’observer le judaïsme à la façon des Juifs“..

( sainte Hildegarde dans  la vision cinquième du « trois livres des Visions ou des Révélations»).

– „ la divinité a condamné la  jactance élevée du peuple juif qui avec un grand orgueil dans la science des écritures, en laquelle il croit tout ce qui est contraire à la vraie foi et inutile, est dispersé et emporté, parce que le peuple  déraisonnable  a usé des Ecritures comme un troupeau stupide“.  

( sainte Hildegarde dans « Les trois livres des Visions ou des Révélations).

– „

Dieu a ordonné aux Juifs  que des sacrifices d’animaux soient offerts à leur Créateur,  mais ceux-ci, méprisant ses ordres retournaient  à  tous les sens charnels“.
( sainte Hildegarde dans « Les trois livres des Visions ou des Révélations).

– „

 ( le Christ des juifs, l’Antéchrist ou „ l’homme de perdition“) gagnera beaucoup de peuples, en leur disant: ” Vous pouvez faire tout ce qu’il vous plaira. Renoncez aux jeûnes, il suffit que vous m’aimiez, moi qui suis votre Dieu”. Il leur montrera des trésors et des richesses, et il leur permettra de se livrer à toutes sortes de festins, comme ils le voudront“.
  ( sainte Hildegarde dans « Les trois livres des Visions ou des Révélations).

 

 

Le diable  se moqua de  certains de l’espèce d’Abraham  par homicide et oeuvres mauvaises, de sorte qu’ils déchurent de la bénédiction de Dieu“.
( sainte Hildegarde, réponse à Philippe Décan et aux clercs de Cologne, lettre 48).

-„ l’antique serpent a persuadé juifs et infidèles de persécuter et de tuer les saints de Dieu

“.
 
(s

ainte Hildegarde, réponse à Philippe Décan et aux clercs de Cologne, lettre 48).-„ La Synagogue l’emporte à  l’ombre des signes,  l’Eglise à  la lumière de la vérité“.
( sainte  Hildegarde, Cinquième vision du Livre des Visions).

 

 

32. Cheikh Abd al Qadir al-Jilani, ( 1083-1166) saint iranien de la lignée d’Ali ( béni soit-il), et systématiseur du soufisme islamique.
-”

Les juifs qui habitent dispersés dans le monde entier et sont pourtant fermement solidaires, sont rusés, ennemis des hommes; ce sont des créatures dangereuses qu’il faut comparer au  serpent venimeux:  dès qu’il s’approche, écrasez lui la tête, car si vous le laissez, ne serait-ce qu’un moment, lever la tête, il mordra certainement et sa morsure est sûrement mortelle ».
 ( Abd al Qadir al Jilani dans al Fath ar Rab-bani wal-Faid ar-Rahmâni, Mag. 37. ( en 545 de l’hégire).


33. Pierre Moriz de Montboissier, connu sous le nom de Pierre Le Vénérable ( 1092-1156), neuvième abbé de l’abbaye de Cluny en France qui prit position contre l’Antipape juif Pierre de Léon soutenu par les Juifs de Rome, les Normands de Sicile et les Polonais, et  qui régna de 1120 à 1138 sous le nom d’Anaclet II. Une expédition militaire allemande détrôna le pape juif. En Espagne,  Pierre Le Vénérable fit traduire le Coran en latin.
-« Si les Juifs emplissent leurs greniers de fruits, leurs celliers de vivres, leurs sacs d’argent et leurs cassettes d’or, ce n’est ni en travaillant la terre, ni en servant à la guerre, ni en pratiquant  quelque autre métier utile et honorable, mais en trompant les chrétiens et en achetant à vil prix aux voleurs les objets dont ils se sont emparés ».
( l’abbé de Cluny dans son „ Traité contre la dureté invétérée des Juifs “, 1143-44).


-« Richissimes, cupides et cruels, tuant les enfants des chrétiens et profanant les objets sacrés qu’on leur confie en gage ».

( l’abbé de Cluny  dans  sa ” Lettre au roi de France Louis VII ” ).

 

34. Saint Thomas d’Aquin  (1225-1274), théologien napolitain qui dénonça l’usure juive. Sa mère était de souche dynastique impériale allemande.

–  ”  Mieux vaudrait forcer le Juifs à travailler (comme y procèdent les princes italiens) que de les laisser s’enrichir dans l’oisiveté par l’usage du prêt à intérêt. En ne le faisant pas, les princes se privent de leurs propres revenus, tout comme s’ils toléraient que leurs sujets s’enrichissent par le brigandage, en ce cas ceux-ci seraient tenus de restituer la totalité réclamée par eux. »


(saint Thomas d’Aquin dans la « Lettre à la duchesse de Brabant (« Sur l’art de gouverner les Juifs »)
.

–  ”  

Il est conformément au concile statué que les Juifs des deux sexes doivent être discernés partout et en tout temps par leur vêtement. En cela ils obéissent à leur loi les obligeant de porter des franges au coin des vêtements qui puissent les distinguer des autres. »
( saint Thomas d’Aquin dans la Lettre à la duchesse de Brabant sur l’art de gouverner les Juifs. Le saint docteur, surnommé « le docteur angélique », fait allusion au Concile de Latran).
 

35. Catherine Benincasa,  sainte Catherine de Sienne ( 1347-1380) mystique  dominicaine proclamée docteur de l’Eglise en 1970, patronne des journalistes. Elle ne savait point lire et ses oeuvres furent dictées sous extase divine. Elle oeuvra pour le retour des Papes d’Avignon à Rome.

– „ Les juifs et les Pharisiens qu’aveuglèrent  tellement l’amour propre et l’envie“.
( sainte Catherine de Sienne dans le Traité de la Discrétion cité par Paul-Eric Blanrue, „ Le Monde contre soi“, 2007, p. 76).

-„ Le Christ ne s’est pas laissé arrêter par les persécutions des juifs, les mépris, les affronts, les murmures du peuple; mais il a triomphé de tout comme un vaillant capitaine, un généreux chevalier que j’avais envoyé sur le champ de bataille pour vous tirer des mains du démon, pour vous affranchir, pour vous tirer du plus triste esclavage où vous puissiez tomber“.
(  sainte Catherine de Sienne dans le Traité de la Discrétion, cité par Paul – Eric Blanrue „ Le Monde contre soi“, 2007, p. 76).
 

36.  Saint Bernardin de Feltre ( 1439-1494) prédicateur italien s’est consacré exclusivement à la lutte contre les usuriers juifs et à la propagation du remède trouvé pour lutter contre l’usure: le  prêt sur gage. Un autre franciscain Barbabé Terni avait inventé le système du Mont de Piété que Bernardin perfectionna en prêt à intérêt juste et modéré.

«  Il est également vrai que les lois religieuses interdisent la fréquentation des Juifs, le recours à leurs médecins, l’usage de leurs auberges. L’usure des juifs est si énorme que les pauvres sont étranglés. Et moi qui mange le pain des pauvres devrais-je être un chien muet à cet endroit de la vérité?».
( saint Bernardin de Feltre, sermon à  Crema, près de Milan, en 1487).

 

 37.  Al-Maghili ( 15ème siècle  et mort en 1505), ouléma et  juriste algérien natif de Tlemcen connu pour son expulsion des juifs. Ci-contre une page de son “Traité sur la Politique“.

„  Un vrai croyant doit considérer que tout juif est Iblis ( le Diable) en personne et ne cherche qu’à nuire à sa religion, à lui faire manger de la viande que ses propres croyances lui rendent illicites et de la charogne, ainsi que du ferment, à l’impliquer dans quelque transaction usuraire“.
 (Al-Maghili  dans „Traité contre les Juifs“ , cité par Paul – Eric Blanrue, dans „ Le Monde contre soi“, 2007, Editions Blanche, p. 26).

 
 


38. Martin Luther ( 1483-1546) théologien allemand qui se révolta contre l’oppression juive, après les avoir naïvement soutenus, trompé par leurs ruses, et serait mort empoisonné par eux, selon une tradition tenace que reprit le médecin allemand Mathilde Ludendorff, femme du général Ludendorff, qui fut commandant en chef des troupes allemandes en 1918.
–   « 
Quand un voleur vole dix morceaux d’argent, on le pend; mais quand un Juif vole dix tonneaux d’or grâce à son usure, il est plus fier que le Seigneur lui-même ».
 
( Martin Luther dans « Les Juifs et leurs mensonges », 1542).

 

 
–  « Comme les Juifs aiment le

Livre d’Esther, qui correspond si bien à leur appétit de vengeance, à leurs espoirs meurtriers! Le soleil n’a jamais brillé sur un peuple plus assoiffé de sang, plus vindicatif que celui-ci, qui se prend pour le peuple élu afin d’avoir licence d’assassiner et d’étrangler les Gentils. Il n’y pas de créatures, sous le soleil, plus avides qu’ils sont, ont été, et seront – il n’est que de les voir pratiquer leur maudite usure. – Ils se flattent de l’espoir que lorsque le Messie viendra, il rassemblera tout l’or et tout l’argent du monde et le leur partagera».
 ( Martin Luther dans « Les Juifs et leurs mensonges », 1543).

–  «  Il est aussi facile de convertir un Juif que de convertir le diable. Car un Juif,  un cœur juif sont  durs comme un bâton, comme la pierre, comme le fer, comme le Diable

( Satan)  lui-même. Bref, ils sont enfants du Diable, condamnés aux flammes de l’Enfer».
( Martin Luther dans son livre intitulé en hébreu « Schem Hemphoras », 1542).

–  « Peut-être quelque sainte âme miséricordieuse entre nous Chrétiens sera-t-elle d’avis que je suis trop grossier avec ces pauvres et pitoyables Juifs.  O Seigneur, je suis bien trop petit pour me moquer de pareils diables: je voudrais bien le faire, mais ils sont bien plus forts que moi en raillerie, et ils ont un dieu qui est passé maître en l’art de raillerie, il s’appelle le Diable et le mauvais esprit».

( Martin Luther dans son livre intitulé en hébreu « Schem Hemphoras », 1542).


-«  En outre, vous avez également encore les Juifs dans le pays qui font de grandes nuisances… C’est pourquoi, messeigneurs, vous ne devez pas les souffrir: mais les chasser. Là où ils se convertissent, abandonnent leur usure et admettent le Christ, alors nous voulons bien les tenir pour nos frères.  Il n’en sera pas autrement, car ils le font trop grandement : ils sont nos ennemis déclarés, ne cessent pas de diffamer le Christ Notre Seigneur, appellent la Vierge Marie une pute, le Christ un fils de pute“.
(

Dernier sermon de Martin Luther, fait dans sa ville natale d’Eisleben, quatre jours avant sa mort suspecte, le 18 février 1546).

-«  Ils nous appellent petits monstres ou veaux à consommer, et s’ils pouvaient tous nous tuer, ils le feraient volontiers».

( Dernier sermon de Martin Luther, fait dans sa ville natale d’Eisleben, quatre jours avant sa mort suspecte, le 18 février 1546).

-„ Nous voulons encore exercer l’amour chrétien envers eux et les prier qu’ils se convertissent, acceptent le Seigneur qu’ils doivent équitablement honorer devant nous. Si quelqu’un ne veut pas pareille chose, alors il n’y a pas de doute que c’est un Juif foncièrement méchant qui ne cessera pas de diffamer le Christ, de te sucer et là où il le peut, de te tuer».

( Dernier sermon de Martin Luther, fait dans sa ville natale d’Eisleben, quatre jours avant sa mort suspecte, le 18 février 1546).

-«   Si les Juifs veulent se convertir et cesser leur blasphème et ce qu’ils nous ont ordinairement fait, alors nous voulons leur pardonner. Sinon, nous ne devons ni les tolérer ni les souffrir“.

( Conclusion du dernier sermon de Martin Luther fait dans sa ville natale d’Eisleben, quatre jours avant sa mort suspecte, le 18 février 1546).

39. Johann Eck

 (1486- 1543) théologien allemand et adversaire catholique de Luther, mais qui a dénoncé le comportement des Juifs avec autant de vigueur que Luther.Les deux religieux allemands retrouvent les accents du Christ contre les exploiteurs et usuriers juifs de son temps qu’il chassa à coups de fouet de la synagogue, comme il est rapporté dans l’Évangile  On peut comparer le juif décrit ci-contre à l’État sioniste qui vit de l’argent des nations en parasite international. 

  ”  Ainsi les messieurs et les notables voient que leurs protégés juifs ne travaillent pas, ne créent pas, ne se livrent pas à un commerce licite et à une activité manuelle, ne construisent rien : ils vivent avec oisiveté dans la richesse, la bonne chère et la dissipation. Le pauvre chrétien, comparativement au juif, travaille dur jour et nuit, à peine a le pain sec. Le juif gagne excessivement plus que lui dans l’ombre sous le toit avec les usures (par les intérêts)
(Johann Eck dans « Édition d’un petit livre sur les juifs, où il est montré trop faiblement au Chrétien de toute chrétienté ce que les juifs font de mal touchant la mort des enfants chrétiens. On y trouve aussi de nombreuses histoires sur ce que les juifs ont fait de mal et de filouterie dans toute l’Allemagne et en d’autres royaumes etc ,chapitre 24 (1542).

40. Saint Philippe Néri

( 1515-1595) florentin admirateur du  prédicateur  Savonarole de Florence qui avat été brûlé vif sur ordre du pape juif Alexandre VI, et fondateur de la société de l’Oratoire

« Que Dieu me mette la main sur la tête, disait saint Philippe Néri sortant de chez lui au commencement d’une nouvelle journée –autrement je suis capable de me faire Juif ! »
(
Editorial de la revue italienne Sodalitium, anno XXIV,numéro 61, 2008, p.4).

41.  Johannes Buxtorf ( 1564-1629), dit l’Ancien pour le distinguer de son fils qui acheva son oeuvre et de son petit-fils et aussi neveu. C’est un érudit allemand, mort de la peste à Bâle,  qui fut disciple  de Luther, et reçut  une chaire d’hébreu à Bâle  en 1590. Il a la réputation d’avoir par sa grammaire hébraïque parue en 1605 , surpassé les ancienes grammaires hébraïques par la richesse des matériaux. On lui doit une grammaire syrienne et chaldéenne en trois livres, 1615. Sa Synagoga judaïca  (la synagogue juive) que nous citons fut d’abord publiée en allemand.  Il s’acquit la réputation du savant le plus  distingué de son temps dans sa spécialité.

 – „ Pour leur suposée adoration de dieu il n’y a rien que de l’insincérité et fausseté, et dans  leurs plus intellectuels  Rabbanim ou scribes, il n’y a rien qu’ignorance et un grand manque de compréhension, surtout dans la connaissance de Dieu et l’interprétation de la parole de Dieu.“ 
 

( Johannes Buxtorf dans   sa „ Synagoga judaïca“, chapitre premier)

Dans la race entière il n’y a rien qu’obstination choquante et stupidité dans leurs voies qui sont seulement diaboliques
( Johannes Buxtorf dans   sa „Synagoga judaïca“, chapitre premier).

– „

Dans l’article sur  la résurrection des morts les Juifs incrédules, bien que vivants, sont en vérité morts! Premièrement,  il disent que seuls les  Israélites sont ressuscités des morts, et pas les Chrétiens ou les autres gens. C’est ainsi que nous lisons dans Rabbi Bechái , au livre qu’il appelle.“ Kad hakkémach: “Arba máalos pratíos lejisráel bilbhad, veló bischear haumos.”  Les Israëlites ont un quadruple  honneur  et de merveilleux dons variés que les autres peuples n’ont pas, à savoir la Terre de Canaan, la Loi, la Prophétie et la résurrection des morts.“
( Johannes Buxtorf dans   sa „ Synagoga judaïca “, chapitre premier).

-“ Qu’est-ce que les Prophètes disent de ces pieux Juifs qui ont épousé la Loi? Isaïe 24.5, ” la terre est profanée par ses habitants (juifs), car ils transgressent la loi, et changent le commandement, et rompent l’éternelle alliance ». Leurs prêtres

( juifs )  renversent malignement ma loi ( Dieu le dit à travers le prophète Ézéchiel, 22, 26) et profanent ma sainteté.   Etienne, Actes des Apôtres, 7.51: « Vous êtes infatués et incirconcis du coeur et des oreilles ( vous ne pouvez comprendre la vérité) et allez contre l’Esprit Saint tout comme vos pères. Vous avez reçu la loi par les Anges, mais ne l’avez pas observée ».
(Johannes Buxtorf dans   sa „ Synagoga judaïca” , chapitre 15).

-„ Il  suffira aux  lecteurs  de comprendre de tout ceci que la foi juive et toute  leur  religion ne repose pass ur Moïse, mais plutôt sur rien  d’autre que des mensonges, des préceptes faux et infondés, et les fables de leurs Rabbis et des exposés très postérieurs des Ecritures. Par conséquent l’on ne devrait  plus dire parmi les Chrétiens que les Juifs s’en tiennent strictement à la loi mosaïque, mais plutôt, comme le prophète Jérémie l’a dit 8.5-6: Ils tiennent  fermement au faux service de Dieu et ne veulent pas se permettre d’y retourner ,je vois et entends qu’ils n’apprennent pas correctement etc.“

( Johannes Buxtorf,  dans  sa ” Synagoga judaïca” , chapitre 36 sur le Messie).   

-„ Ils  disent qu’ils  connaissent  Dieu, mais par les oeuvres le calomnient, puisqu’ils sont ceux que Dieu a en abomination, et sont incapables de toute bonne oeuvre, ainsi que l’Apôtre Paul a dit. De là apparaît que la punition s’étendra sur eux,  de laquelle Moïse les a menacés,  Deutéronome 16 et suivants;  et en effet Dieu les a frappés de démence, de cécité, de rage du coeur, en sorte qu’ils  titubent  à midi comme un aveugle titube dans l’obscurité“.

( Johannes Buxtorf,  dans  sa ” Synagoga judaïca ” , chapitre 36 sur le Messie)

 

42.  Tomaso Malvenda ( 1566-1628), dominicain érudit d’Espagne, qui vécut à Rome où il publia en 1604 son très célèbre livre sur l’Antéchrist, qu’il augmenta à Valence en 1621. Malvenda qui avait appris tout seul l’hébreu et le grec est considéré comme un des meilleurs connaisseurs en son temps des Ecritures juives  et  chrétiennes.
-« Puisqu’il a été reconnu que l’Antéchrist doit être reçu par les juifs pour le vrai Messie, personne n’ignore que les juifs ne recevront jamais quelqu’un pour Messie, sans qu’ils ne tiennent pour certaine que  sonnorigine soit de sang juif  , originem non habeant compertam Judaïci sanguinis esse».
 
( Le religieux  dominicain Tomaso Malvenda dans son livre  „ Sur l’Antéchrist », liv. III, ch. V).

43.  René Descartes ( 1596-1650), de vieille noblesse et de père magistrat au Parlement de Rennes, philosophe, théologien, ingénieur militaire, inventeur de la géométrie analytique et physicien français inspiré des savants des Pays-Bas, dont la conception de Dieu et de l’étendue de l’univers contredit le judaïsme ambiant et sa « présomption impertinente » que Dieu s’instruit à entendre les rabbins lui expliquer la loi ! Il convertit Christine de Suède au catholicisme et fut volontaire dans l’armée impériale allemande en participant à la bataille de la Montagne blanche, à Prague, contre les rebelles tchèques.

– «  et entrant dans une présomption impertinente, on veut être du conseil de Dieu ( délibérer ou disputer avec Dieu comme font les rabbins), et prendre avec lui la charge de conduire le monde; ce qui cause une multitude de vaines inquiétudes et fâcheries».
( Descartes dans saLettre à la princesse Elizabeth, 15 septembre 1645).

-«  Et lorsqu’elle ( la religion) nous oblige à prier Dieu, ce n’est pas afin que nous lui enseignions de quoi c’est que nous avons besoin, ni afin que nous tachions d’obtenir de lui qu’il change quelque chose à l’ordre établi de toute éternité par sa providence  ( l’un et l’autre seraient blâmables ), mais c’est seulement afin que nous obtenions ce qu’il a voulu de toute éternité être obtenu par nos prières ».
(
Descartes dans sa Lettre à la princesse Elizabeth du 6 octobre 1645).
 

44.  Antoine Arnauld( 1612-1694) dit  le“ grand Arnauld“,  philosophe, corrrespondannt de Descartes,  et théologien dont la soeur Angélique fut mère du couvent de Port Royal des Champs, que la tyrannie du Roi Louis XIV persécuta. La  Sorbonne, pour complaire au pouvoir,  lui ôta par servilité son titre de docteur en 1656, en réunissant des gens dont la plupart l’ignoraient ou ne l’avaient point lu, et il s’exila à Bruxelles.

 -„ C’est le comble de l’ignorance de mettre en doute cette vérité, qui est des plus communes, et qui est attestée par tous les Pères, que les promesses de l’Ancien Testament n’étaient que temporelles et terrestres, et que les Juifs n’adoraient Dieu que pour les biens charnels“
(Arnauld, dans son „ Apologie de Port Royal“ citée par Voltaire, Essais sur les Moeurs et l’Esprit des Nations, Introduction,§. 25, Oeuvres complètes de Voltaire, 1819, tome 13, p.107).

45.  Benoît de  Spinoza ( 1632-1677), philosophe de famille juive autrefois catholique au Portugal, rejudaïsée après son émigration volontaire, partis  comme chrétiens, à Amsterdam. Il se convertit au christianisme libéral en Hollande et vécut nourri et protégé par une communauté chrétienne hollandaise. Il refusa le poste de professeur à Heidelberg offert par le prince allemand.

-« S’ils  possédaient véritablement rien qu’une étincelle de la lumière divine, ils ne seraient  pas si orgueilleux dans leur déraison, mais au contraire apprendraient à honorer Dieu de plus sage façon, et, comme aujourd’hui par la haine, l’emporteraient sur les autres nations par l’amour; ils  ne poursuivraient pas d’une si âpre hostilité ceux qui ne partagent pas leurs opinions, mais bien plutôt auraient pitié d’eux ».
( Spinoza dans son ” Traité théologico-politique  ” , 1670, chapitre 12).

«  Il ne leur a pas suffi de déraisonner avec les Grecs, ils ( les Juifs) ont voulu aussi faire déraisonner les Prophètes avec eux. Ce qui prouve bien clairement qu’ils n’ont pas vu, fût-ce en rêve, la divinité de l’Écriture».
( Spinoza dans son « Traité théologico-politique », 1670, chapitre 12).

« Que la haine des nations soit aussi très propre à assurer la conservation des Juifs, c’est par ailleurs ce qu’a prouvé l’expérience».
( Spinoza dans son « Traité théologico-politique », 1670, chapitre 12).

-« Le prophète Jérémie, par exemple, dit ( chapitre7, verset 4) que c’est faussement que les Juifs de son temps ont appelé le temple de Salomon, temple de Dieu; car, ajoute-t-il dans ce même chapitre, le nom de Dieu ne peut appartenir au temple qu’aussi longtemps qu’il est fréquenté par des hommes honorant Dieu et observant la Justice; que si ce temple est fréquenté par des assassins, des voleurs, des idolâtres et d’autres criminels, il est alors un repaire de malfaiteurs».
(
Spinoza dans son ” Traité théologico-politique “, 1670, chapitre 12).

 Vous dites ( vous juifs)que vous possédez la loi de Dieu, cela est faux, bien que vous ayez l’’Ecriture en votre possession, après que vous ayez rendu la loi de Dieu parfaitement vaine“.
( Spinoza dans son Traité théologico-politique, 1670, chapitre 12). 

 

 

( Fonte: www.radioislam.org )

Citations sur les juifs – (1)

24 Nov

citations sur les juifs

 ” L’histoire de la bible juive c’est l’histoire d’un massacre. Jésus y a été le premier massacré! Tant qu’il y eut des juifs, leur histoire fut l’histoire des cannibales.Voltaire

 1. Ce que dit le Coran:

« Vous éprouverez  que les Juifs et les idolâtres sont les  plus violents ennemis des fidèles, et parmi les Chrétiens vous trouverez des hommes humains et attachés aux croyants, parce qu’ils ont des prêtres et des religieux voués à l’humilité. » (Coran, verset 85 de la sourate 5).

« Les mains de Dieu sont liées, disent les Juifs. Que leurs bras soient chargés de chaînes. Qu’ils soient maudits pour prix de leurs blasphèmes. Au contraire, les mains de Dieu sont ouvertes et prêtes à verser des dons sur ceux qu’il lui plaît. La grâce qu’il t’a accordée ne fera qu’accroître leurs erreurs et leurs infidélités. Nous avons semé parmi eux des haines qui fermenteront jusqu’au jour de la résurrectionLe Tout- Puissant éteindra le feu de la guerre toutes les fois qu’ils l’allumeront contre toi. Ils seront errants sur la terre et porteront avec eux la corruption ; mais le Seigneur hait les corrupteurs. »

(Coran, verset 69 de la Sourate 5)

« 

 La Loi ne nous ordonne pas, disent-ils (les Juifs), d’être justes avec les infidèles. Ils (les Juifs) mentent à la face du ciel et ils le savent. »
(Coran, verset 69 de la sourate 3)

–  ”   Dis, ô juifs, si vous vous imaginez être les alliés de Dieu à l’exclusion de tous les hommes, désirez la mort si vous dites la vérité  Non, ils ne la désireront jamais à cause de leurs œuvres; car Dieu connaît les méchants. Dis leur: la mort que vous redoutez vous surprendra un jour. Vous serez ramenés devant celui qui connaît les choses visibles et invisibles; il vous rappellera vos œuvres. » (Coran, versets 6 et 8 de la sourate 62)

 

 

2 . Ce qu’a dit le prophète Mohamed:  

 Le prophète de l’Islam Muhamad, ( 571 – 632) affronta le judaïsme diviseur et exploiteur de l’Arabie, fut objet de plusieurs attentats, dont une tentative d’empoisonnement par une Juive missionnée par sa communauté, ce qui précipita sa mort. Il fut profond homme d’Etat: „ Si Mohammad  avait laissé le champ libre aux Juifs à Médine, ils auraient constitué une menace sérieuse en essayant de provoquer certainement une guerre civile “ , estime l’écrivain égyptien et analyste politique, collaborateur de Nasser, Mohammed Hussein Heykal.

 – „  l’Envoyé de Dieu ajouta: „ Dieu maudisse les juifs! Dieu leur avait interdit les graisses des animaux crevés; ils les ont fait fondre, les ont vendues et en ont mangé le prix.“.

( Haddith 2236, dans l’Authentique d’ Al Bukhârî,  tome 2, Maison d’Ennour, 2007, p. 82.

– «  l’Envoyé de Dieu a dit: « L’Heure du jugement n’arrivera pas avant que vous n’ayez combattu les juifs et à tel point que la pierre derrière laquelle s’abritera un juif dira : ô Musulman! voilà un juif derrière moi, tue le!».
 
(  Hadith 2926, l’Authentique d’ Al Bukhârî,  Maison d’Ennour, Paris, 2007, tome 2, chapitre 94,  p. 449).

– « le Prophète a dit: „ On avait dit aux fils d’Israël: entrez par la porte en vous prosternant et dites: Rémission! Ils entrèrent en se traînant sur leur derrière».
 
(  Hadith  4479,  l’Authentique d’ Al Bukhârî, Maison d’Ennour, Paris 2007, tome 3, p. 328).

– «  Puis il ajouta: „ Ô Envoyé de Dieu, les juifs sont des gens effrontément menteurs. Interrogez-les à mon sujet avant qu’ils ne sachent ma conversion à l’Islam». Les Juifs étant venus, le Prophète leur dit: „ Quel homme est à votre avis Abdallâh Ibn Sâlam?- Le meilleur d’entre nous, répondirent-ils, le fils du meilleur parmi nous, le plus éminent des nôtres et le fils du plus éminent parmi nous.- Et pensez-vous que Abdallâh Ibn Salâm embrasse l’Islam? A Dieu ne plaise qu’il en soit ainsi! » s’écrièrent-ils. Le Prophète ayant répété sa question et les juifs ayant fait la même réponse, Abdallah se montra et dit: „ J’atteste qu’il n’y a pas d’autre dieu que Dieu et que Muhammad est l’Envoyé de Dieu». Aussitôt les juifs de s’écrier: « c’est le plus mauvais d’entre nous et le fils du plus mauvais parmi nous». Et ils le dénigrèrent“.
(  Hadith 3938, l’Authentique d’Al Bukhârî, Maison d’Ennour, Paris 2007, tome 3, p. 83).


– « Ibn Abbas  a dit: « Le dernier verset qui fut révélé au Prophète fut le verset relatif à l’usure».
 
( Hadith 4544 dans  l’Authentique d’Al Bukhârî, Maison d’Ennour, Paris 2007, tome 3, p.360).

– « Abdallâh Ibn Mas’ ûd a dit: « Pendant que j’étais dans un champ avec le Prophète qui s’appuyait sur un bâton de palmier, des juifs passèrent et se dirent les uns aux autres: Si nous l’interrogions sur l’Esprit ?- A quoi bon ? demandèrent les uns, Ne lui demandez rien pour qu’il ne vous réponde pas par quelque chose de désagréable, répliquèrent les autres“.
 
( Hadith 4721, l’Authentique d’Al Bukhârî , Maison d’Ennoour,  tome 3, p 476)

.- « ‘Abdallâh ( Ibn Mas’ ûd) –Dieu l’agrée – a dit: « Un des rabbins juifs vint trouver l’Envoyé de Dieu et lui dit: „ Ô Mohammad, nous trouvons dans la Thora que Dieu a placé les cieux sur un doigt, les terres sur un doigt, les arbres sur un doigt, l’eau et l’humidité sur un doigt et tous les êtres créés sur un doigt, et il a dit: « Je suis le Souverain ». En entendant ces paroles du rabbin le Prophète sourit jusqu’aux canines, pour les confirmer. Puis l’Envoyé de Dieu récita ce verset: Ils n’ont pas mesuré Dieu à sa véritable mesure ou ils ne savent pas apprécier Dieu comme il doit être“.  
( Hadith 4811, dans  l’Authentique d’Al Bukhârî, Maison d’Ennour, Paris 2007, tome 3,  p. 554).

 – « D’après Ibn Mas’ud, l’Envoyé de Dieu a dit: « La faveur religieuse commença à s’atténuer chez les fils d’Israël à partir du moment où à l’homme en rencontrait un autre et lui disait. « Crains Dieu et mets fin à tes agissements! Ce sont des choses interdites». Puis il le rencontrait le lendemain sans qu’il ait changé de conduite. Cela ne l’empêchait pourtant pas de manger à sa table, de boire avec lui et de s’asseoir en sa compagnie. Quand tel fut leur comportement, Allah installa la haine entre leurs coeurs». Puis il cita ces versets du chapitre 5 du Coran: « Ont été maudits par la bouche de David et de ‘Issa-fils-de-Marie ceux des fils d’Israël qui avaient renié et ce pour leur désobéissance ( à Allah) et pour leurs agressions répétées. Quand ils faisaient quelque chose d’unanimement réprouvé, ils ne se l’interdisaient pas les uns aux autres».
(

Hadith du Prophète rapporté par Abû Dâwûd et At-At-Tirmidhî)

-«  Quelle bien mauvaise chose que ce qu’ils faisaient! Tu vois plusieurs d’entre eux se lier de véritable amitié avec ceux qui avaient renié. Quelle bien mauvaise chose que ce que leur âme leur a fait aimer car Allah les a frappés de Son indignation et c’est dans le supplice qu’ils s’éterniseront. S’ils croyaient en Allah, au Prophète et à ce qui lui a été descendu, ils ne les prendraient point comme véritables amis; mais plusieurs d’entre eux sont des dévergondés». Puis il dit: « Oh non, par Allah! Vous commanderez le bien, interdirez le mal, ferez cesser l’injustice de l’injuste, le ramènerez de force au bon droit et l’obligerez à le suivre, sinon Allah installera sûrement la haine entre vos coeurs puis vous maudira comme Il a maudit ces Juifs».

( Hadith du Prophète rapporté par Abû Dâwûd et At-At-Tirmidhî)

„  AbuMusa a dit: Mahomet vint me voir au Yemen. Un juif avait embrassé puis apostasié l’Islam. Mahomet, en venant, dit: je ne descenndrai pas de ma monture avant qu’il soit tué» .
 

( Hadith rapporté par Mu’adh ibn Jabal dans Dâwûd et At-At-Tirmidhî, livre 38, numéro 4341).
 

 3. Ce que dit l’Imam Ali:

Ali Ibn Abi Taleb ( 598-661) né dans l’enceinte de la Kabaa,  cousin germain et gendre, par son mariage avec Fatima de qui il eut quatre enfants, l’ Imam Hassan, Imam Hussein, Zaynab  et  Umm Kulthum,  du fondateur de l’Islam, Mahomet. Ali  fut, à 10  ans,  le  premier converti à l’Islam, et sera nommé  le prince des croyants et premier Imam ( celui qui marche en avant, le guide)  qui combattit par l’épée, à savoir la célèbre Zulfiqar à deux tranchants,  un terrible juif. 
” Un rabbin est venu chez l’Imam Ali et lui a demandé, Commandeur des Croyants , quand votre Seigneur est-il apparu? ” L’Imam Ali a répondu, ” Soyez prudent”. ” La question ” Quand” s’applique à celui qui n’a pas existé ( et est ensuite né). ” Quand”  ne s’applique pas à Celui qui est éternel “.
( l’Imam Ali dans un hadith relaté par Abu al Hassan Al-Mouwsali, voir Houssoul Kaafi, „ Le livre concernant l’unicité de Dieu“ , chapitre 6,  Hadith 5).

– «  Ali ibn Abu Talib rapporte : « certaine juive avait l’habitude d’injurier le Prophète et de le dénigrer. Un homme l’étrangla jusqu’à ce qu’elle meure. L’Envoyé de Dieu déclara qu’aucune compensation n’était payable pour son sang».  
( Propos de l’Imam Ali dans Sunan Abu-Dawud, livre 38, numéro 4349 ).

 4. Ce qu’ a dit Nasser: 

Jamal Abd el Nasser  (1918-1970) fut le rénovateur de l’Egypte et l’unique chef d’État arabe devenu le représentant et le guide politique et spirituel de tous les peuples arabes. La nationalisation du canal de Suez fut un acte de courage politique et déclencha la guerre de 1956. Ses adversaires ont recouru à la force militaire et aussi à la ruse et à la trahison. Sa popularité fut et reste immense.Il aura été le premier chef d’État en fonction à réfuter ouvertement le mensonge de l’extermination juive par l’Allemagne, en précisant, dans l’entretien que nous citons, que «durant la seconde guerre mondiale nos sympathies allaient aux Allemands».

–  ”  …personne dans notre pays, pas même l’homme le plus simple,  ne prend au sérieux le mensonge de 6 millions de Juifs assassinés» (texte original de l’entrevue en anglais  :  ” No one, not even the simplest man in our country, takes seriously the lie about six million murdered Jews. ”  )
(Entretien du Président Nasser, à Héliopolis, le 7 avril 1964, avec Gerhard Frey, directeur de la patriotique bavaroise Deutsche National-Zeitung (anciennement, avant 1964, « Deutsche Soldatenzeitung » ), publié dans le numéro du 1er mai 1964, sous le titre : « La guerre avec Israël est inévitable »).

 5. Ce qu’a dit l’Imam Khomeini:


L’Imam Rouhallah Khomeini  (1900-1989), orphelin de père tué par un agent du pouvoir dont la mère obtint l’exécution publique en 1906, professeur de philosophie et de théologie à Qom, guide de la révolution islamique d’Iran et fondateur de la république islamique, et qui affronta le serpent à deux têtes américano-soviétique, car il fut si conscient des circonstances de son temps qu’il formula un système théologico-politique, sans se contenter de « métaphysiquer » oisivement dans la tyrannie enjuivée du Shah ! Il dénonça l’occupation de l’Iran et la pratique de la terreur policière, notamment le musellement des médias par des agents israéliens et ceux dissimulés dans la secte du Bahisme dont e siège est en Israël, à Haïfa.
 

 

–  ”  Il nous faut protester et mettre le peuple en garde que les juifs et leurs soutiens étrangers sont opposés aux fondations mêmes de l’Islam et désirent installer un gouvernement mondial. Puisqu’ils sont habiles et ont des ressources, je crains que –Dieu nous en préserve- ils puissent un jour parvenir à ce but et que l’apathie montrée par certains d’entre nous puisse permettre à un juif d’avoir une emprise sur nous. Fasse Dieu que nous ne connaissions pas pareil jour. »


(l’Imam Khomeini dans son « Programme pour la mise en place d’un gouvernement islamique »,1970

–  ”  Moïse était aveugle de l’œil droit parce que ses enseignements tels qu’exposés dans la Thora se fixent principalement sur le monde matériel, les affaires politiques et séculières ou mondaines, et comme vous le voyez, les Juifs ont saisi le monde des deux mains et le dévorent avec un appétit insatiable, ils sont en train de dévorer l’Amérique et ont maintenant tourné leur attention vers l’Iran ».

( l’Imam Khomeini dans le  Sermon du 28 septembre  1977prêché à Nadjaf, recueilli dans  ” Kauthar ” / Anthology of the speeches of Imam Khomeiny (s.a), , volume one(564p.),1995, p.367-368 ).

 6. Ce qu’a dit le sultan Abdul-hamid:

Abd-ul-Amid II  (1842-1918), sultan ottoman détrôné par la maçonnerie juive turque et qui s’opposa fermement aux juifs sionistes. Il demanda à l’Empereur d’Allemagne de refuser les propositions de Benjamin Zeev dit Théodore Herzl .

–  ”  

Ce n’est pas à moi qu’appartient l’Empire, mais au peuple turc. Que les Juifs épargnent leurs milliards. Quand mon Empire sera morcelé, ils pourront avoir la Palestine pour rien. Mais seul notre cadavre sera démembré. Je n’accepterai pas une vivisection »
(
paroles du Sultan, à Constantinople (Istanbul) le 18 juin 1896 rapportées par deux juifs, Herzl dans son Journal, et citées par Henry Laurens, au tome premier de « La Question de Palestine », Fayard, 1999, p.170 )


 

 6. Ce qu’a dit Hadj Amin al- Husseini:

Hadj Amin al- Husseini ( 1895-1974) de mère turque d’Asie mineure,  il fut membre de l’armée ottomane, élève de l’université Al Azar du Caire et accomplit son pèlerinage à la Mecque  avant 1914. Grand mufti de Palestine, à l’âge de 27 ans, en 1921 succédant à son frère, descendait par son père d’une famille établie à Al Qods, au 15ème siècle, dont les ancêtres seraient issus du mariage de la fille du Prophète Fatima et de l’imam Ali, et portent pour cela le titre de Sayid. Il fut le premier chef de gouvernement palestinien soutenu par le monde islamique et reconnu diplomatiquement par les pays de l’Axe Berlin-Rome-Budapest-Tokyo  engagés formellement en 1943 à abolir le foyer sioniste de Palestine.  Il organisa la grève d’avant-guerre de 177 jours, en ayant co-fondé le Haut Comité Arabe de Palestine et salué l’arrivée de Hitler au pouvoir, et eut sa tête mise à prix. Le 6 février 1936 il créa un parti arabe palestinien, et un mouvement de jeunesse nommé « al futuwwa »  qui se réclamait du national socialisme. La nuit du 12 octobre 1937 il quitta secrètement Jérusalem pour le Liban où les autorités françaises le reçurent. Il continua en Iran, en Italie où il fut acceuilli par Mussolini, en Allemagne où il fut officiellement reçu avec les honneurs réservés à un chef d’État en 1941 par Hitler, appartint à la SS, organisa l’instruction des Imams SS de la division mulslmane bosniaque, dirigea l’Institut islamique de Berlin, parla à la radio,  et après la guerre dans des Congrès Islamiques, le défense de sa patrie.

-«  Du point de vue international, les juifs du monde entier ont fait allégeance à l’Angleterre dans l’espoir que si elle est victorieuse, elle pourra réaliser leur rêve en Palestine et même dans les pays arabes voisins. Si les Arabes sont aidés dans leur défaite des visées sionistes, les juifs et spécialement ceux des Etats-Unis seront si démoralisés de voir l’objet de leurs rêves s’anéantir qu’ils perdront leur enthousiasme à aider la Grande Bretagne et reculeront devant la catastrophe ».

( Hadj Amin el-Husseini, lettre à Hitler datée de Bagdad, le 20 janvier 1941, dans « Hitler ’s Mufti and the Rise of Radical Islam, Icon of Evil”  par David Dalin et John Rothmann, Random House, New York, Appendice, p.155).

-« Les juifs de l’univers nous ont offert des sommes d’or pour acheter des terres palestiniennes, mais le royaume d’Allah est un royaume spirituel et ne s’achète ni avec de l’or ni avec du sang »
( Propos reproduit dans l’hebdomadaire français Candide du 26 novembre 1941, n°  923, p.3 à la rubrique « Visages de la Semaine »).

-«  Question:de journaliste allemand H. N.Sank   Son Excellence croit-elle que les menées juives dépassent la Palestine et que les autres pays arabes voisins sont compris dans les buts et les visées des Juifs? ».

– Réponse du Moufti: Les menées des Juifs ne connaissent pas de limites. Les Juifs utilisent la Palestine comme base de leurs visées diaboliques sur les pays arabes restants: l’Egypte, la Syrie, la Transjordanie et l’Irak. Les Juifs pourraient effectivement étendre leur domination sur tout le Proche-Orient. Leur tactique pour atteindre leur but est d’abord de la conquérir économiquement en les précipitant dans une crise économique aiguë afin de leur couper ainsi l’air pour les amener d’autant plus facilement sous le contrôle juif. Les Juifs veulent la Palestine comme un “destroyer”, une poterne  contre les pays arabes voisins et aussi d’autres pays.   ( Hadj Amin el-Husseini,  Entretien  avec H.N. Sank paru dans ” Die Aktion”, ( 1942) 3, p.246-247,intitulé “Une heure avec le “fidèle”. Son Eminence le Grand Moufti de Palestine parle des buts nationaux Arabes. Voir “Mufti-Papiere” publiés par feu Gerhard Höpp, 2004, Klaus Schwarz, Berlin, 243 pp., p.35-37).

-« Hitler parlait calmement comme s’il se livrait à moi. Il ne m’a pas caché sa conviction de la nécessité de mettre fin aux crimes des Juifs ». ( Extrait des Notes personnelles du Grand-Mufti, cité par Henry Laurens in «  l’Orient arabe, arabisme et islamisme de 1798 à 1945 », Paris, Armand Colin, 1992, pp.342-346, « Le Retour des Exilés », Robert Laffont,1998, p.554).

-«  Cette lutte n’a pas lieu seulement entre les Juifs et les Arabes de Palestine, mais c’est en même temps une lutte entre les Juifs et 77 millions d’Arabes et 400 millions de Musulmans ». ( Le Mufti de Jérusalem Hadj Amin el Husseini  rétorquant  à un discours tenu par le chef sioniste Weizmann, le 17 juin 1943,  réimprimé dans  « Mufti-Papiere », Berlin, 2004, p. 173). ).

-« Dans l’action de combattre le judaïsme, l’Islam et le National- socialisme se rapprochent extrêmement l’un de l’autre. Presque un tiers du Coran s’occupe des juifs. Il a prié tous les Musulmans de prendre garde aux Juifs et de les combattre là où on les peut rencontrer. Les Juifs ont tenté à Kherbar d’empoisonner Muhammad l’Envoyé de Dieu et ont perpétré ou fait perpétré différents attentats contre lui qui tous ont échoué. Toutes les tentatives de Muhammad de les amener à la raison ont été sans succès, de sorte qu’il s’est vu obligé d’écarter les Juifs et de les chasser d’Arabie ». ( Discours devant les Imams de la Division bosniaque Waffen SS, le 4 avril 1944).

– « Je me permets de rappeler à votre attention le renouvellement des exigences dangereuses des juifs, avec le soutien des Alliés, pour la mise en place d’un Etat juif en Palestine, aussi bien que sur l’approbation donnée par le gouvernement britannique à la mise en place d’une unité militaire juive pour lutter contre l’Allemagne dans la perspective de gagner un titre à pareil Etat ».  ( Hadj Amin el-Husseini, dans sa  lettre à H. Himmler, du 3 octobre 1944, voir « Icon of Evil », par David Dalin et John Rothmann, Random House, New York, 2008)
 

 7. Ce qu’a dit Ahmadinejad:

Mahmoud Ahmadinejad (1956), Président de la République Islamique d’Iran.

–  ”  Combien de temps encore, d’après vous, le peuple allemand va-t-il devoir accepter d’être pris en otage par les sionistes ? Quand cela va-t-il se terminer : dans 20, 50, 1000 ans ?  »
(

Entretien paru dans Der Spiegel, 29 mai 2006, entretien du 22 mai à Téhéran).

 


 

8. Mohammed Hussanein Heykal, conseiller  du Président Nasser, rédacteur en chef de Al-Ahram, mémorialiste et analyste des questions internationales.

-“ Mahomet demanda d’abord aux juifs d’arrêter leurs attaques et d’observer le traité de paix et de sécurité mutuelle ou de subir le genre de traitement infligée  aux gens de Qoreisch. Ils  se moquèrent de sa demande en disant: ô Mahomet, ne tombe pas dans l’illusion que tu es invincible. Les gens que tu as  combattus étaient sans expérience. Si tu veux  tourner tes  armes contre nous, tu nous trouveras experts dans l’art de la guerre.Après cela pas d’autre choix fut lissé aux Musulmans que de combattre les juifs. Autrement l’Islam aurait subi une détérioration politique, et les Musulmans  fussent devenus la risée de tous, comme eux-mêmes avaient rendu les gens de Qoreisch ridicules”.( Heykal dans sa biographie du Prophète, version anglaise, p. 244-45)
 

9. Sayyid Muhammad Hussein Fadlallah (né le 16 novembre 1935): juriste libanais attaché aux fondements de l’autorité islamique. Il est   né à Nadjaf, en Irak,  dans la famille d’un théologien. Il a été,  à 16 ans, déjà  formé par de grands maîtres. Il vit au Liban et enseigne à Damas la jurisprudence musulmane, publiant un ouvrage « Sur les questions jurisprudentielles», et en politique islamique, « Les nouveaux indices de l’autorité religieuse chiite»; il tient la cause palestinienne  pour la cause islamique majeure, et et l’a formulée jurisprudentiellement.

Même si les Juifs embrassent l’Islam, nous leur disons: sortez de la Palestine, car personne n’a le droit de posséder le bien d’un Musulman, à moins que ce dernier s’en désiste à bon escient»
( L’AyattolahSayyid Fadlallah dans son sermon de la  mosquée de al-Imamayn al-Hassanayn à Haret Hreik, le 13 Août 2004).
http://francais.bayynat.org.lb/vendredi/sermon13082004.htm

«  l’Etat français se range complètement du côté israélien. Son président a même déclaré qu’il ne serrera jamais la main de tout chef d’Etat qui ne reconnaîtrait pas Israël, même si cela allait à l’encontre des intérêts de son pays. Cela prouve qu’il s’engage à respecter les grandes lignes de la politique sioniste au dépend du monde arabe et islamique, et ce à partir de son engagement vis-à-vis de l’administration américaine et de sa stratégie pro-israélienne».
( L’AyattolahSayyid Fadlallah dans son sermon de la  mosquée de al-Imamayn al-Hassanayn à Haret Hreik, le 25 janvier 2008
http://francais.bayynat.org.lb/vendredi/sermon_25012008.htm

-«  L’action des Juifs lors des préparations à ce combat [contre Muhammad et l’Islam naissant]  nous donne une idée de toute leur histoire durant laquelle ils s’employaient à combattre les messages de Dieu, à Lui la Grandeur et la Gloire, et le Message islamique tout particulièrement. Ils haïssaient toutes les religions, et c’est chose qu’on a remarqué en Palestine avec l’atteinte portée par les Juifs au prophète Jésus (la paix soit sur lui) et à sa mère, la Pure Marie ( la paix soit sur elle). Ils avaient auparavant diffusé les caricatures injurieuses pour le Prophète de l’Islam, Muhammad ( la Paix soit sur lui et ses descendants
( L’AyattolahSayyid Fadlallah dans son sermon de la  mosquée de al-Imamayn al-Hassanayn à Haret Hreik, le 22 février 2008) http://francais.bayynat.org.lb/vendredi/index.htm.

«  Les Juifs prennent actuellement leur revanche de toute l’histoire de l’Islam. Car après la Bataille du Fossé, le Prophète ( la Paix sur lui et  ses descendants) s’est dirigé vers la tribu de Qurayda et ceux qui n’ont pas tenu leur pacte avec lui. Il les a chassés de Médine après en avoir tué un grand nombre».
( L’AyattolahSayyid Fadlallah dans son sermon de la  mosquée de al-Imamayn al-Hassanayn à Haret Hreik, le 22 février 2008).
http://francais.bayynat.org.lb/vendredi/index.htm

 

10. Allal el Fassi

, (1910-1974)ministre marocain des Affaires musulmanes. Sa famille est de Fez où de nombreux juifs en venant d’Espagne se firent musulmans. Il connaissait parfaitement la question juive, et c’est lui qui aurait indique l’origine paternelle marocaine d’Arafat, à une question du Grand Mufti de Palestine. Le propos a été rapporté par le défunt George Habache.

–  ”  Le Maroc est un État juif. Il est dirigé par des juifs et par des étrangers

»
(Allal el Fassi en septembre 1964, à la Tribune de l’Assemblée, dans Viktor Malta « La Mémoire brisée des Juifs du Maroc » (Editions Entente, Paris, 1978,126pp. p.51)
 
11. Firdousi,  (935– 1020-26) fils de villageois du Khorasan devenu, poète épique , l’Homère de l’Iran islamique plongeant ses racines dans une terre de civilisation pluri- millénaire .Le portrait de la vilenie et de la sorcellerie homicide juive occupe une scène de son « Shah Nahmeh ou livre des rois .

–  ”  Or, un jour, un Juif emprunta à Zerwan de l’argent pour le faire valoir ; il allait, il venait, son influence s’accrut et il devint l’ami de cet homme à l’âme ténébreuse. Etant devenu familier avec le chambellan du Roi, il fréquentait le palais de Chrosoès. Un jour il parla, en secret, de la cour et du roi du monde, à Zerwan d’incantations, de sorcellerie, d’arts secrets, de magie, d’actes iniques et servant les mauvaises intentions.

(Le livre des Rois, traduit par Jules de Mohl, p.234.)

–  ”  Zarwan atteignit l’objet de ses désirs, et pendant un temps il jouit à cette cour d’une haute renommée. Il tenait en grand honneur le Juif et élevait sa tête jusqu’aux nues sublimes, et c’est ainsi que le Ciel continua à tourner pendant que la droiture avait voilé la face devant le Roi. »

(Le livre des Rois, traduit par Jules de Mohl, p.234.)

– « Le bourreau traîna Zerwan au pied de l’un des gibets, et le juif à l’autre, et les y suspendit, usant de violence, et ils périrent, sous une pluie de flèches, pour avoir ensorcelé le lait. Il ne faut pas fouler la terre pour faire le mal, car le malheur atteint infailliblement le malfaiteur. Le Roi fit faire de longues recherches pour retrouver en vie quelques personnes de la famille de Mahboud ; il trouva une fille au visage voilé et trois hommes nobles et illustres, et leur offrit et tous les trésors de Zerwan et ce qu’avait possédé le Juif. »

(Le livre des Rois, traduit par Jules de Mohl, p. 234.)

 

12. Tabari

 (839-923) « Abou Djafar Muhammad, fils de Djarir et surnommé Tabari parce qu’il avait vu le jour à Amol, ville comprise dans le Tabaristan, appartient au 3ème siècle de l’hégire.»

–  ”   Il est évident que Dieu a accru sa colère contre les enfants d’Israël, les a maudits, les a abandonnés et leur a dit qu’il brûlerait le tronc à partir duquel ils se sont multipliés, qu’il les détruirait ou les chasserait dans le désert. Quel est mon étonnement de voir que les Juifs demeurent aveugles à ces choses et maintiennent des prétentions qui les remplissent d’illusions et d’erreurs.

 »
(Le livre de la Religion et de l’Empire).

–  ”  

A la sixième heure, qui est la fin du milieu de la journée, jusqu’à la dernière heure, Il créa Adam (que la paix soit sur lui). Lorsque la dernière heure du Vendredi fut arrivée, Dieu fit sortir Adam du Paradis, à cause du péché qu’il commit.Les Juifs dirent ensuite :Nous l’avons trouvé ainsi dans le Pentateuque, et le samedi, le Dieu très- Haut se reposa. Le Prophète (que la bénédiction et la paix de Dieu soient sur lui) dit: Vous mentez, le Dieu très Haut n’a pas besoin de se reposer. Le repos est nécessaire à celui qui a été fatigué par quelque chose. La vérité est que le Seigneur incomparable dit dans ce verset : « Nous n’avons point éprouvé de fatigue. (Coran, sourate 50, verset 36) »
(chapitre troisième, tome premier desChroniques d’Abou DjafarMohammed Tabari, fils de Djarir, fils d’Yezid, traduction par Louis Dubeux, Paris,1836, p.21)

  ”  Réponse à cette question : quel sera le premier roi qui s’emparera de tout l’univers ? Le Prophète (Que la bénédiction de Dieu soit sur lui ! ) répondit : «  Les Juifs auront un roi qui s’emparera de tout l’univers depuis l‘orient jusqu’à l’occident. Il réduira les créatures sous son obéissance. On lui donnera le nom de Deddjâl…. .
 ( Chronique de Tabari, partie I, chapitre 23, Paris, 1836, pp.65).

13. Mirza Hassan Chan, cité par Theodor Fritsch(1852-1933), dans son « Manuel de la Question juive »
(
Handbuch der Judenfrage, 1944, p.262),  Chiam. hig. Bil. 3. (1689 de l’ère chrétienne)

 

« Je ne m’explique pas qu’on n’ait pas [depuis déjà très longtemps] chassé ces bêtes malfaisantes qui respirent la mort. Est-ce qu’on ne tuerait pas immédiatement des bêtes qui dévoreraient les hommes, même si elles avaient forme humaine ? Que sont les Juifs sinon des dévorateurs d’hommes ? »
(Hadith ou propos souvent prêté au Prophète, etrapporté par Louis-Ferdinand Céline dans « L’Ecole des Cadavres », Paris, 1938 )



14. Hussein Pacha (1765-1838),

 28ème Dey d’Alger a écrit en exil au Roi des Français Louis Philippe cette lettre sur la responsabilité juive de l’invasion française et le pillage du trésor de la Casbah, de 48.684.527 francs, lequel expédié en France compensa, avec bénéfice, les frais de l’expédition mûrie par la France depuis 1572, et ce ne fut alors que par l’opposition religieuse turque que ce projet d’invasion échoua.

 

– .Je n’ai pas pu me résoudre à dissimuler un tort aussi grave ; ma sensibilité à cet outrage a été regardée par la cour de France comme un crime impardonnable, et elle a fait tomber sur moi et sur mon pays la peine du vol que j’avais souffert et qu’elle devait réparer. Je ne sais pas si les choses sont maintenant en état de retourner en arrière. Votre Majesté verra mieux que moi si les lauriers des Français peuvent s’enraciner en Afrique et si cette plante stérile arrosée par des mains étrangères peut produire le fruit de la civilisation. »
(Hussein, ancien Dey d’Alger à Louis-Philippe, Naples, le 25 septembre 1830, Correspondance des Deys d’Alger avec la Cour de France, tome second, Editions Bouslama, Tunis,619p.,p.571-572).

 

15. Cheikh Mansour AL-Rifai, ancien sous-secrétaire égyptien  des Affaires religieuses.

-«  Les juifs ont toujours vécu dans un nid de corruption, propageant le vice et combattant la vertu.  Ils adorent et vénèrent l’argent s’en servant pour alimenter la dépravation et rabaisser les valeurs » ( le cheikh Mansour Al-Rifai Ubeid dans son article «  Ils ont la trahison et la tromperie dans le sang » , paru  l’hebdomadaire religieux Aqidati et repris par Al-Gumhuriya,

94. Moussa Kassem al Husseini موسى كاظم الحسيني ( 1850-1934), diplomé de l’Ecole d’administration de Constantinople (Istanbul), Président du Comité exécutif arabe en 1920,   fils du maire de Jérusalem Salimal Husseini, et lui-même, après son frère,  maire de la ville et père de Haidj Amin al Husseini, le Grand Mouft de Palestine .Il défendit la cause du peuple palestinien contre l’envahissement anglo-sioniste, participa à des  conférences à Londres et mourut de blessures au cours des manifestations de 1934.

-«  Dans de nombreux pays les Juifs ont fait partie des artisans les plus durs de la destruction».
( Moussa Kassem al Husseini, chef de la délégation palestinienne,  à Churchill secrétaire d’Etat aux colonies, en mars 1921, à Jérusalem).

-« Chacun sait que les juifs détiennent l’entière responsabilité, ou peu s’en faut,  de la désagrégation de la Russie; de même la défaite de l’Allemagne et de l’Autriche peut leur être imputée en grande partie».
( Moussa Kassem al Husseini, chef de la délégation palestinienne,  à Churchill secrétaire d’Etat aux colonies, en mars 1921, à Jérusalem).

 

24 Qayyim Al-Jawziya ( 1292-1350)  théologien damascène qui vit le jour dans une famille de savants connue pour sa piété, en 691 H. ( 1292). ll étudia sous la direction de son père, et est l’auteur de plus de soixante ouvrages destinés à nourrir le coeur, l’âme et l’esprit.

– „ Quant à la nation qui excite la colère divine, ce sont les juifs, la nation du mensonge et de la perfidie, de l’escroquerie, de la tromperie et des subterfuges“.
( IbnQayyim Al Jawziya dans ses Répliques aux juifs et aux chrétiens cité par Paul-Eric Blanrue, dans son livre „ Le Monde contre soi. Anthologie des propos contre les juifs, le judaïsme et le sionisme“, Editions Blanche, Paris, 2007, 319pp., p. 171).

-„ Les plus retors parmi eux sont les plus intelligents, et les plus habiles sont les plus rusés. Le plus noble ( loin de nous d’en trouver parmi eux) ne peut être un véritable juif“.
( IbnQayyim Al Jawziya dans ses Répliques aux juifs et aux chrétiens, cité par Paul-Eric Blanrue, dans „Le Monde contre soi. Anthologie des propos contre les juifs, le judaïsme et le sionisme“, Editions Blanche, Paris, 2007, 319pp. p. 171).

-„ Leurs salutations sont, en fait, une malédiction, leur rencontre un mauvais augure, leur bannière est la colère et leur habit la haine“.
 
( IbnQayyim Al Jawziya dans ses Répliques aux juifs et aux chrétiens, cité par Paul-Eric Blanrue dans „Le Monde contre soi. Anthologie des propos contre les juifs, le judaïsme et le sionisme“, Editions Blanche, Paris, 2007, 319pp. p. 171).


30. Lakhdar Ben Abdallah ben Khlouf 
(1480-1605) poète mystique visionnaire soufi et musicien algérien qui participa à la bataille de Mazagran, banlieue de Mostaganem contre l’invasion espagnole en août 1558  .

–  “  Les fils d’Israël vivaient (en Arabie)dans l’éclat de la souveraineté et dans l’opulence, montant des chevaux de bataille, ayant leurs vassaux, personnages puissants et de grande autorité, tous riches en troupeaux de chameaux, quand un jour ils découvrirent dans leurs livres de divination que la cause qui déterminerait leur déchéance et leur obscurité serait précisément leurs chameaux, lesquels leur occasionneraient de grandes souffrances.”
( Lakhdar Ben Abdallah ben Khlouf  cité par Paul Eric Blanrue,“  Le Monde contre soi“, éditions Blanche, p. 51) renvoyant à  l’auteur juif  du « guide juif de France » Emmanuel Heymann, « l’Antisémitisme (traduisez antijudaïsme) en littérature » (223 p.), Lausanne, Paris, 2006)
 

– ” Ils (les juifs)  montent sur leurs chameaux pour attaquer Muhammad qui les défait. Les Juifs cependant amènent Fatima la fille du Prophète « pour leur servir de domestique ». Attends un peu, s’écrie le meddah Ali. Il se trouvait à Koufa, ce qui ne l’empêcha pas d’entendre l’appel du Prophète. Allah plia la terre sous ses pas et, sur son cheval Serhan, il parcourut en un jour quarante jours de marche. L’épée du destin au poing, il tomba sur l’ennemi. »
( Lakhdar Ben Abdallah ben Khlouf  cité par Paul Eric Blanrue,“  Le Monde contre soi“, éditions Blanche, p. 51) renvoyant à  l’auteur juif  du « guide juif de France » Emmanuel Heymann, « l’Antisémitisme (traduisez antijudaïsme) en littérature » (223 p.), Lausanne, Paris, 2006)

 

( Fonte: www.radioislam.org )